Le ciblage comportemental sur mobile inquiète aux USA


Deux associations demandent à l'autorité américaine de la consommation d'enquêter sur les pratiques en vigueur chez certains acteurs du marketing mobile.

Deux associations américaines demandent à la Federal Trade Commission (FTC), l'agence fédérale chargée d'appliquer le droit de la consommation, d'enquêter sur d'éventuelles dérives en matière d'utilisation des données personnelles de consommateurs par des agences de marketing mobile et leur annonceurs. Dans une lettre d'une cinquantaine de pages, le Center for Digital Democracy et le U.S. Public Interest Research Group redoutent que l'émergence du ciblage comportemental sur mobile ne s'accompagne de pratiques douteuses.

Le document cite un grand nombre d'acteurs américains du marketing mobile, mais insiste sur trois d'entre eux : l'éditeur d'applications mobiles Bango, la régie mobile AdMob et l'annonceur Marchex. Tous trois sont accusés de collecter des données personnelles à l'insu des possesseurs de mobiles, portant notamment sur les habitudes de surf sur des sites mobiles ou sur la géolocalisation des terminaux.

Actuellement la législation oblige les annonceurs à passer par une procédure d'opt-in pour démarcher les utilisateurs de mobile par SMS ou collecter des informations les concernant. Ce n'est pas le cas avec les liens sponsorisés et les bannières adaptées aux terminaux nomades. Les deux groupements demandent donc que la FTC se penche dès maintenant sur la question, et clarifie la législation, alors que le marché du marketing mobile n'en n'est qu'à ses balbutiements.

Juridique / SLA

Annonces Google