Orange va lancer son propre Youtube


Orange s'apprête à ouvrir un site de diffusion de vidéos : Welles. Sur le modèle de l'américain Hulu, il devrait proposer plus de 500 000 contenus professionnels à son lancement.

Orange prépare le lancement d'un site de diffusion à la demande de vidéos, dont le modèle est calqué sur celui de l'américain Hulu, site de diffusion de séries TV de News Corp et NBC Universal. Le site baptisé Welles, comme Orson, sera financé par la publicité. Conçu par Orange Vallée, branche de l'opérateur en charge de développer des projets Web, il proposera des émissions, des séries TV et des films, ainsi que des vidéos soumises par les internautes et filtrées par l'opérateur. L'objectif de Welles est de disposer de plus de 500 000 vidéos pour son ouverture. Pour commencer à constituer ce catalogue, Orange a donc entrepris de négocier des droits auprès de l'ensemble des majors, révèle le quotidien "Les Echos".

Si les plates-formes américaines de vidéo ont encore du mal à trouver un modèle économique viable, elles attirent une audience toujours plus conséquente. En avril, Youtube a enregistré 6,8 milliards de vidéos visionnées, Fox Interactive Media (Myspace) 512,8 millions et Hulu 396,9 millions, d'après Comscore. Hulu essaie d'ailleurs de s'implanter en Europe en passant des partenariats avec des acteurs locaux. Le Royaume-Uni pourrait dès la rentrée avoir accès à une version spécifique de la plate-forme lui proposant des contenus de la BBC, de Channel 4 et d'ITV (lire l'article : Hulu pourrait se lancer au Royaume-Uni en septembre, du 22/05/2009). Youtube propose quant à lui aux Etats-Unis des contenus d'une quinzaine de studios et d'une trentaine de réseaux de télévision.

Pour se différencier, Orange Vallée prévoit d'offrir aux internautes la possibilité de créer leur propre programmation. Ils devraient en effet pouvoir décider d'une heure de diffusion pour un programme et proposer à d'autres de le regarder en même temps qu'eux, de façon à pouvoir en discuter en ligne.

Pendant ce temps, deux ans après avoir lancé sa propre plate-forme de partage de vidéos, Soapbox, Microsoft vient de décider d'abandonner le marché. Plutôt que de continuer à proposer une large sélection de vidéos uploadées par les utilisateurs, l'éditeur pourrait créer un forum où bloggueurs et "citoyens journalistes" pourraient poster leurs vidéos dans les domaines de prédilection de MSN : le divertissement, le mode de vie et la finance. Mais Microsoft n'est pas encore sûr de conserver le service, qui d'après Comscore n'occupait en avril que 1,7 % de part de marché, contre 40,7 % pour Google et sa filiale Youtube.

Annonces Google