Des biocarburants produits par des bactéries

Le coût de production de ces deux biocarburants nouvelle génération est estimé à 25 centimes d'euros le litre. © Microstockfish - Fotolia.com

De longs tubes de verre de trois centimètres de diamètre contiennent un étrange cocktail : eau non potable, CO2 émis par des industriels et bactéries microscopiques génétiquement modifiées. La start-up Joules Unlimited expose ces réacteurs d'un nouveau genre au soleil pour produire deux carburants verts : e-éthanol et e-diesel.

Ils ont les mêmes propriétés que les biocarburants déjà sur le marché, produits à partir de la canne à sucre ou de la betterave. Mais pour les fabriquer, pas besoin d'eau potable ni de terres agricoles. Les rendements sont importants : sur un hectare de végétaux on ne produit que 7 000 litres par an de bioéthanol. Cette surface couverte de ces tubes suffit à produire 75 000 litres d'e-éthanol. D'ici 2014, il devrait être sur le marché, il faudra attendre 2016 pour rouler avec de l'e-diesel.

Suggestions de contenus