Ces entreprises qui ont quitté la bourse Evialis : de la bourse à la coopérative

evialis s'est retiré de la bourse le 4 juin 2009.
Evialis s'est retiré de la bourse le 4 juin 2009. © Evialis

Evialis, fabriquant d'aliments pour les animaux d'élevage, n'en fait pas mystère : sa cotation en bourse en 1996 avait pour principal objectif de rapporter de l'argent à son acquéreur, BNP Paribas. A l'époque, la banque voulait récupérer une partie de la somme qu'elle avait déboursée pour acquérir l'entreprise. Mais en 2007 Evialis est rachetée par Union InVivo, le premier groupe européen d'achats et de vente dans l'univers agricole. "Ils n'ont pas jugé pertinent notre maintien sur le marché", explique le directeur financier, Luc Péligry.

D'abord car In Vivo a un statut coopératif, peu compatible avec la culture de la Bourse. D'autre part, Evialis présente des résultats plutôt en dents de scie, à cause des prix fluctuants des matières premières. Un mauvais point pour les investisseurs, surtout en temps de crise. D'ailleurs, l'entreprise était pratiquement la seule en bourse sur son secteur. "Du coup, on jouait un rôle de caisse de résonance, les autres acteurs de ce marché se positionnant sur notre stratégie". Pour se développer tranquillement, mieux vaut parfois être discret.