Relâcher la pression avant la fin de l'entretien

"Je suis content que ça soit terminé, j'avais une trouille monstre !" © Edhar Yuralaits / 123rf.com
Un candidat un peu trop tendu a tendance à méditer chaque phrase prononcée et chaque geste effectué. Un self-control qui exige une grande concentration et qui, s'il s'effondre avant la fin de l'entretien, peut laisser une impression amère au recruteur. "Se dire que c'est gagné et qu'on peut se permettre quelques libertés histoire de détendre l'atmosphère n'est clairement pas une bonne idée", confie un chef de projet marketing passé par plusieurs entretiens avant de trouver un poste. "Rester sérieux pendant 45 minutes pour terminer l'entretien avec 5 minutes de franche rigolade, c'est faire croire au recruteur que vous avez une double personnalité incapable de trouver le juste équilibre." De quoi en dérouter plus d'un.
Suggestions de contenus