Sourire à tout bout de champ

"N'allez pas croire que j'ai une paralysie de la mâchoire surtout...!" © Vgstudio / 123rf.com
Il est sûr qu'un candidat souriant, c'est toujours plus appréciable que quelqu'un au visage fermé. Mais une personne qui sourit sans discontinuer cache bien souvent un malaise. "Soit la personne utilise le rire pour calmer sa nervosité, et dans ce cas il faut déterminer s'il s'agit d'une vrai gêne qu'elle a du mal à dissimuler, soit elle ne comprend pas ce que l'on est en train de dire et elle cache son ignorance derrière un sourire", détaille Isabelle Goulmot. Dans ce dernier cas, le recruteur s'en rend vite compte car au lieu de rebondir sur ce qui est dit, le candidat opine du chef et se contente de sourire. "Lorsque cela arrive, et c'est particulièrement fréquent dès qu'on entre un peu dans la partie technique de certains métiers, je lui demande de reformuler nos derniers échanges."
Suggestions de contenus