Madame Tabois, 47 ans, signature à gauche et éloignée du texte

Mettre un point à la fin d'une signature est une preuve d'autorité. © JDN
La spécificité du paraphe réside dans le rattachement de la quasi totalité de toutes les lettres et de son point final. Martine Veaux estime que "nous avons affaire à une barre de 't' très autoritaire". La règle en graphologie étant que plus la barre du 't' est longue, plus la personne est autoritaire. Cependant, "il y a beaucoup de logique dans cette signature car la plupart des lettres sont attachées". En graphologie la logique se détecte quand quatre à cinq lettres sont attachées. Quant au point à la fin de la signature, il indique une mise à distance avec les autres : "Cette personne met un point final, elle ne discute pas", dit-elle. Un même déchiffrage chez Marie-Françoise Barbot : le point "signifie que la personne se tient à l'écart des autres". 
Suggestions de contenus