Ne dénigrez pas votre prédécesseur

Votre prédécesseur a peut-être gardé des alliés en interne. © Ion Chiosea - 123RF
Il est probable que votre arrivée ne fasse pas l'unanimité. Derrière chaque nomination, il y a des jeux de pouvoir, d'influence, de personnes pour lesquelles vous êtes peut-être un outil. Comme le souligne Pierre-Alexandre Mouveau, spécialiste du management et auteur de l'ouvrage Manager 5.0, votre prédécesseur a peut-être gardé des alliés en interne. La dernière chose à faire est donc de le critiquer, alors même que vous n'avez encore rien prouvé. Évitez donc d'arriver avec vos gros sabots et prenez garde aux maladresses. "Dire par exemple : on fera autrement que ce qui était fait avant, ça part peut être d'une bonne intention, mais entre les lignes, cela veut dire que ce que faisait l'ancien chef était clairement du mauvais travail", souligne Emmanuel Fort.
Suggestions de contenus