Former des apprentis

Le crédit d'impôt grimpe à 2 200 euros si l'apprenti est un travailleur en situation de handicap, âgé de 16 à 25 ans et sans qualification, ou s'il est en contrat de volontariat pour l'insertion. © Auremar / 123rf.com
Former la jeune génération sur le terrain pour l'aider à mieux s'insérer sur le marché du travail, c'est la promesse de l'apprentissage, que les pouvoirs publics souhaitent encourager. Et pour inciter les entreprises à jouer le jeu, plusieurs aides existent, dont le crédit d'impôt apprentissage. Toutes les entreprises – hors micro-entrepreneurs et micro-entreprises – peuvent en bénéficier, à condition d'accueillir un apprenti ou plus pendant une durée minimum d'un mois et d'être soumise à un régime réel d'imposition. Les montants de ce crédit d'impôt varient selon les situations : pour l'embauche d'un apprenti en première année de cycle de formation, l'aide s'élève à 1 600 euros par an et par jeune, au prorata du nombre de mois de présence dans l'entreprise.