Dominique Tessaro (Vinci Energies) "Nous migrons 30 000 collaborateurs vers Office 365"

Parmi ses principaux projets IT, Vinci Energies déploie Business Objects sur SAP Hana pour optimiser sa consolidation financière. Une vraie problématique dans un contexte de gouvernance décentralisée. Le BYOD est aussi en réflexion.

Enregistrant 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires, Vinci Energies est présent dans plus de 40 pays, avec un réseau de 1 500 filiales. "Du fait de sa stratégie de croissance externe, Vinci Energies doit être capable d'intégrer de nouveaux systèmes informatiques en permanence", explique son DSI, Dominique Tessaro. Un défi que relève la direction des systèmes d'information en structurant une offre de services standardisés, mais aussi en initiant d'importants chantiers de rationalisation. "Nous avons par exemple lancé la migration de 30 000 collaborateurs, qui étaient jusque-là répartis sur 40 plates-formes de bureautique différentes, vers la solution en mode cloud Office 365", souligne Dominique Tessaro.

Dans la même logique, Vinci Energies a décidé de rationaliser ses systèmes de Business Intelligence autour d'une solution unique. Elle repose sur les technologies SAP, et combine la solution de reporting de Business Objects au boîtier de stockage en mémoire HANA - pour optimiser les temps de réponse des analyses. "SAP HANA va nous permettre d'accroitre la valeur ajoutée que nous apportons à nos utilisateurs, via du reporting, des applications mobiles et des analyses plus pertinentes", explique Dominique Tessaro. Déjà, la plate-forme de Business Intelligence est en train d'être étendue au suivi des achats. Ensuite devraient suivre le pilotage des ressources humaines (suivi des arrivées/départs, reporting de carrière...) et des projets (état d'avancement, suivi des marges...).

 

La mobilité, parmi les principales priorités de la DSI de Vinci Energies

Sur un effectif de 65 000 salariés, 35 000 collaborateurs de Vinci Energies sont utilisateurs du système d'information. "Il y a un an, nous comptions 6 500 smartphones connectés. Nous en sommes à plus de 11 000 aujourd'hui", constate Dominique Tessaro. "L'un des enjeux de 2014 et 2015 sera de repenser les processus de gestion grâce à la mobilité." Le DSI envisage aussi d'avoir recours à HANA et Business Objects, et leurs possibilités mobiles, pour proposer aux responsables d'affaires et chefs d'entreprise du groupe des rapports, des alertes, des analyses en temps réel sur smartphones et tablettes. Quid du BYOD ? "La majorité des smartphones accédant au système d'information de Vinci Energies sont des smartphones de l'entreprise", explique Dominique Tessaro. "Mais nous laissons une grande liberté aux utilisateurs qui peuvent se connecter à leur messagerie depuis un terminal personnel."


Biographie professionnelle : Dominique Tessaro dispose d'une expérience de près de 20 ans dans secteur IT. Après 14 ans dans le conseil, il est nommé DSI de Cegelec en 2008. Il devient DSI de Vinci Energies après le rachat de Cegelec par le groupe Vinci.

Annonces Google