DSI face à la crise : les moyens pour la surmonter Geler les recrutements, un risque de frein à l'innovation

Parmi l'éventail de moyens que les DSI peuvent mettre en œuvre pour réduire les coûts, certains seront plus ou moins indolores que d'autres. Par exemple, il est facile et pas inutile ou vain de prendre à bras le corps la problématique de la réduction des coûts en appliquant un régime minceur à ses frais de déplacements.

Attention aux décisions qui pourraient se révéler contre-productives

Et ce, bien qu'un certain nombre de réunions clés pourront difficilement se soustraire à la présence physique des participants, ce n'est pas le cas des points intermédiaires qui se satisferont aisément de réunions virtuelles, via des outils de conférence Web ou de visioconférence.

Réduire ses frais de déplacements est indolore. Ce n'est pas le cas pour sa masse salariale...

Autre moyen - plus douloureux cette fois - de réduire ses coûts : geler les recrutements et les salaires, aller jusqu'à des licenciements ou encore sabrer dans le budget formation. Des décisions qui pourraient toutefois se révéler contre-productives, voire dramatiques, notamment en termes de frein à l'innovation et aux initiatives de développement.

"Fondamentalement je ne crois pas aux mesures court-termistes décorrélées de la stratégie d'entreprise et de la DSI comme geler les embauches, retarder ses investissements ou réduire ses services. La crise doit au contraire être interprétée comme un signe d'inefficacité des modèles opérationnels existants qu'il faut parvenir à surmonter en se concentrant sur les moyens de rendre son SI plus efficace et plus efficient", lance Christophe Legrenzi (Acadys).