Rachat de Nokia par Microsoft : les raisons d'un échec

Selon le Wall Street Journal, Redmond était en discussion avancée ces derniers mois avec Nokia pour lui acheter son activité de terminaux mobiles. Prix et position trop faibles de Nokia sur le marché auraient pesé lourd dans sa décision.

Microsoft et Nokia se connaissent bien. Tout d'abord parce qu'en 2011 ils ont signé une alliance permettant au premier d'insérer dans les terminaux mobiles du second son système d'exploitation Windows Phone. Un accord qui a été conclu sur un mode donnant-donnant : Redmond versant chaque trimestre au constructeur finlandais 250 millions de dollars au titre de "platform support payments", et Nokia des royalties à Microsoft pour embarquer Windows sur ses terminaux. Mais aussi parce que Stephen Elop, PDG de Nokia, est un ancien patron de la division mobilité de Microsoft.

La proximité des deux géants aurait même bien failli se terminer par un mariage qui a été, selon le Wall Street Journal, très près de se conclure. Cependant, le rapprochement aurait capoté pour deux raisons essentielles. A savoir : le prix demandé par Nokia à Microsoft pour mettre la main sur son activité de terminaux mobiles (handsets) et également la faiblesse actuelle de la position concurrentielle de Nokia sur le marché - en minorité face aux poids-lourds Samsung et Apple notamment. Une pilule qui aurait finalement été trop dure à avaler pour Microsoft qui semble s'être fait une raison. "Nous avons un partenariat très fort avec Microsoft, et ce n'est pas exceptionnel pour Nokia et Microsoft de se rencontrer régulièrement", a déclaré au Wall Street Journal un porte parole de Nokia.

Nokia attise quoi qu'il en soit les convoitises. Si celles de Microsoft paraissent somme toute pas vraiment surprenantes, la récente saillie de Richard Yu, directeur de la division grand public de Huawei, sur un rachat éventuel de Nokia a eu de quoi étonner davantage. Un rachat tué dans l'œuf et immédiatement dénoncé par un autre ponte du constructeur chinois, Bill Plummer (lire l'article : Huawei dément vouloir racheter Nokia).

Annonces Google