La Commission Européenne accorde un nouveau délai à Microsoft pour rendre Windows interopérable

Microsoft s'est vu accorder trois semaines supplémentaires par la Commission Européenne pour livrer une partie du code source de Windows à ses concurrents, afin d'offrir une meilleure interoperabilité. Cette obligation - émanant de Bruxelles - remonte au mois de mars 2004, lors d'une première condamnation à payer 497 millions d'euros à Microsoft. Le dernier ultimatum en date fixé par la Commission, qui avait été initialement fixé au 25 janvier, a été repoussé au 15 février 2006.

Autour du même sujet

La Commission Européenne accorde un nouveau délai à Microsoft pour rendre Windows interopérable
La Commission Européenne accorde un nouveau délai à Microsoft pour rendre Windows interopérable

Microsoft s'est vu accorder trois semaines supplémentaires par la Commission Européenne pour livrer une partie du code source de Windows à ses concurrents, afin d'offrir une meilleure interoperabilité. Cette obligation - émanant de Bruxelles -...