Yahoo, Microsoft, Wolfram Alpha : entre raison et sentiments

Accords, partenariats, compétition ; les acteurs de la recherche sur Internet éprouvent des humeurs violentes, et contradictoires. Mais tous n'ont au final qu'une idée en tête : détrôner Google.

Si les grandes manœuvres entre Yahoo et Microsoft pour contrer Google dans le secteur des moteurs de recherche Internet ont abouties à un accord (lire l'article Accord Yahoo / Microsoft : une révolution pour le référencement du 30/07/2009), Yahoo continue de considérer Microsoft comme un sérieux concurrent.

La conférence de presse tenue lundi dernier par les dirigeants de Yahoo pour présenter les dernières innovations de l'entreprise a été l'occasion pour ces derniers de mettre les points sur les " i " sur ce sujet, et de clarifier la position de l'entreprise.

Yahoo insiste sur le fait que le travail d'ergonomie et de présentation des résultats des recherches sur ses pages est le fruit de son équipe, alors que l'indexation des pages pour son moteur repose désormais sur la technologie Bing de Microsoft, et ce dans le cadre d'un accord d'une durée de 10 ans. Une distinction de taille, qui permet à Yahoo d'afficher la volonté de faire mieux que Google...et Microsoft dans ce domaine.

En compétition sur l'interface de présentation des résultats

Et Prabhakar Raghavan, le vice président de Yahoo pour la stratégie de recherche, d'enfoncer le clou en expliquant que Yahoo collabore avec Microsoft sur le moteur (back end) mais que les deux entités sont en compétition sur l'interface de présentation des résultats (front end). Pour lui, la question de l'indexation des résultats est même de moindre importance que la présentation des résultats, ce sur quoi se focalise désormais Yahoo.

A noter tout de même que l'accord entre Yahoo et Microsoft doit encore être approuvé par les instances de régulation aux Etats-Unis et en Europe pour être effectif, et devenir opérationnel.

Microsoft aurait signé un accord de partenariat avec l'entreprise Wolfram Research

Dans le même temps, Microsoft ne perd pas de temps et aurait signé un accord de partenariat avec l'entreprise Wolfram Research, qui possède le moteur de recherche sémantique Wolfram Alpha. Bing pourrait prochainement intégrer les résultats de ce moteur de recherche des plus originaux, dont la particularité est de fournir des résultats sous forme de réponses à des questions proches du langage naturel.

Si les deux entreprises refusent pour l'heure de commenter ce qui n'est pour l'instant qu'une rumeur, cet accord pourrait s'il s'avère confirmé d'améliorer considérablement les résultats de recherche de Bing dans des domaines tels que les mathématiques, la physique-chimie, ou encore l'astronomie. De quoi se démarquer notablement de Google, le leader actuel du marché de la recherche sur Internet.

Annonces Google