Apple face au défi de la rentabilité de l'iPhone 3G S

Entre l'iPhone 3G et son successeur, le coût de production aurait augmenté de plus de 8 dollars pour un prix de vente identique. Mémoire et fréquence du processeur ont cependant été revus à la hausse.

L'iPhone 3G S est-il une affaire en or pour Apple ? Alors que les ventes apparaissent en demi-teinte en France (23 000 unités vendues pour 45 000 réservations initiales chez Orange) mais meilleures dans le monde (1 million), ses coûts de production sont loin d'avoir diminué d'un modèle à l'autre.

Ainsi, selon le cabinet d'études iSuppli, le coût de production de l'iPhone 3G S par rapport à son prédécesseur l'iPhone 3G est passé de 173 à 179 dollars. Alors que le prix de vente proposé au client final, dans le cadre de la prise d'un forfait auprès d'un opérateur téléphonique, n'a lui pas bougé.

Cependant, la hausse de ce coût peut largement s'expliquer. Tout d'abord, par le fait que la version de base du nouvel iPhone est désormais équipée de 16 Go et non plus 8 Go, comme cela était le cas à l'époque de l'iPhone 3G (lire l'article du 26/06/2008). Or le coût de la mémoire Flash NAND - fournie par Toshiba - n'a pas beaucoup augmenté, en passant de 22,8 dollars (8 Go pour l'iPhone 3G) à 24 dollars (16 Go pour l'iPhone 3G S).

Apple est parvenu à faire baisses le coût de main d'œuvre d'assemblage de 9 à 6 dollars

Autre élément matériel, et non des moindres : le processeur central (Samsung), dont la fréquence est passée de 400 à 600 Mhz. Un gain de rapidité non négligeable pour doper l'affichage des pages et l'exécution des applications. Côté coût, cela se traduit inévitablement par une addition (un peu) plus salée

Alors que la précédente mouture du processeur embarqué dans l'iPhone 3G revenait à 7 dollars pour Apple, l'actuelle le contraint à débourser 2 dollars de plus. Au final, le coût de production de l'iPhone est passé de la version 3G à la 3G S de 164 à 172,5 dollars. Hors coûts de main d'œuvre liés à l'assemblage des terminaux cependant qui, en étant mieux maîtrisés, ont pu chuter de 9 à 6 dollars.

De tous les smartphones commercialisés actuellement sur le marché, l'iPhone 3G S n'en demeure pas moins l'un des plus coûteux à produire. Ainsi, toujours selon iSuppli, le coût de revient de son challenger Palm Pre serait "seulement" de 170 dollars, et de 169 dollars pour le Blackberry Bold de son concurrent direct RIM.

Les opérateurs ne se privent toujours pas de facturer au prix fort forfait et services iPhone 3G S

Malgré tout, l'iPhone 3G S apparaît bien parti pour devenir le futur produit vache à lait de la firme à la pomme. Et des opérateurs téléphoniques également qui ne manquent pas de prélever de confortables marges sur les forfaits mensuels appliqués aux utilisateurs finaux. Avec, par exemple chez Orange, un forfait qui débute à 44 euros pour une formule 1 heure + 1 heure vers 3 mobiles Orange et SMS/MMS illimités.

Sachant que ce dernier se prive pas pour facturer au prix fort certains services comme l'utilisation de son iPhone 3G S comme modem pour ordinateur ne disposant pas d'un accès Web. Facturé en temps normal 12 euros par mois avec un terminal entrée de gamme doté de ce type de fonctionnalité, la note grimpe à près de 30 euros avec un iPhone 3G S avec, il est vrai, un volume de transfert de données nettement plus important, de l'ordre de 2 gigaoctets, sans limitation de débit.

Annonces Google