Sigfox : Unabiz finalement désigné repreneur

"Sigfox : Unabiz finalement désigné repreneur"

Sigfox : Unabiz finalement désigné repreneur REPRISE SIGFOX. Le verdict du tribunal a bien été rendu ce jeudi 21 avril quant à la reprise de Sigfox SAS et Sigfox France SAS.

[Mise à jour le 21 avril à 19h02] Ouf de soulagement pour Unabiz. L'entreprise enregistrée à Singapour a finalement été désignée repreneur de Sigfox SAS et Sigfox France SAS ce jeudi 21 avril par le tribunal de commerce de Toulouse. Un "ouf de soulagement" car, bien que présentant les meilleures garanties, tant sociales que financière, et malgré le soutien du CSE qui ne s'y était pas trompé, l'entreprise dirigée par Henri Bong souffrait de son immatriculation singapourienne. Selon nos informations, l'Elysée a préféré, à l'approche du débat avec Marine Le Pen, ne pas "livrer" un fleuron de l'IoT français à une entreprise que l'on pouvait considérer comme étrangère malgré son management français, alors que le jugement était originellement prévu pour le jeudi 14.

Détail amusant, dans son communiqué de presse confirmant la nouvelle, Unabiz prend soin de faire figurer un drapeau français dans l'en-tête. Dans ce document également, Henri Bong déclare : "Au-delà de sécuriser les ventes de Sigfox dans les 12 mois à venir, alors que de nouveaux marchés émergent dans un contexte postpandémique, le nouveau Sigfox se réinventera et collaborera avec d'autres technologies LPWAN telles que Lora, LTE-M et NB-IoT pour saisir de nouvelles opportunités de développement ."

Qu'est-ce que Sigfox ?

Sigfox est un opérateur IoT français. L'entreprise, créée en 2009 par Ludovic le Moan et Christophe Fourtet, est dirigée depuis février 2021 par Jeremy Prince. Elle a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Toulouse le 26 janvier 2022 (lire notre article Sigfox en redressement judiciaire : les partenaires confiants mais prudents). Une période d'observation de six mois doit permettre d'identifier de nouveaux acquéreurs ayant la capacité d'œuvrer pour le développement à long-terme de Sigfox et de proposer un maintien des emplois (lire notre article Rachat de Sigfox : qui sont les principaux intéressés ?). 

Sigfox opère son réseau, qu'il nomme la 0G, dans 75 pays, auxquels s'ajouteront 12 nouveaux pays grâce à son partenariat noué en juin 2021 avec l'opérateur émirati iWire. Température, vibrations, localisation… les objets connectés compatibles peuvent faire transiter sur ce réseau de petits paquets d'informations (le plafond est de 12 octets) 140 fois par jour au maximum, à faible coût. Les appareils reliés au réseau de Sigfox sont la quasi-totalité du temps en veille, ce qui leur permet de ne consommer qu'une faible quantité d'énergie. Pas besoin d'être branchés sur secteur, leur durée de vie peut atteindre une dizaine d'années avec une petite batterie. L'entreprise, qui a fêté en 2019 ses 10 ans, comptabilise plus de 30 millions d'objets contractés, dont 18,4 millions connectés au réseau et remontant 75 millions de messages par jours. Securitas représente le plus gros client de Sigfox, avec 2,8 millions alarmes connectées via le réseau 0G. En s'orientant vers le cloud, Sigfox entend affirmer sa stratégie dans le massive IoT.  

Dictionnaire de l'IoT