Niko Bonatsos (General Catalyst) "Nous gardons un oeil attentif sur les futures applications pour Google Glass"

Rencontre avec General Catalyst, le fonds californien derrière les réussites de AirBnb, Kayak ou Warby Parker.

Pouvez-vous présenter General Catalyst et votre rôle au sein du fonds ?

niko bonatsos 275
Niko Bonatsos est Principal au sein du fonds californien General Catalyst. © S. de P. General Catalyst

General Catalyst est un fond d'investissement basé à Palo Alto en Californie, comptant notamment des participations dans AirBnb, Kayak ou encore Warby Parker. Mon rôle est d'identifier des opportunités d'investissement en early stage dans des domaines aussi variés que le gaming, les marketplaces ou encore les nouveaux médias. Pour cela, je rencontre en personne les fondateurs d'environ 1 000 sociétés chaque année. A titre personnel, je m'intéresse tout particulièrement au secteur de la santé qui a un très beau potentiel.

Vos investissements se limitent-ils aux Etats-Unis ?

Environ 10% de nos investissements se font dans des start-up étrangères. Néanmoins, lorsque nous réalisons des investissements à l'étranger, il s'agit souvent de marchés que nous connaissons ou bien d'un concept qui a déjà fait ses preuves aux Etats-Unis. Nous les aidons également à s'implanter et à se développer sur le marché américain. Lorsque je rencontre des entrepreneurs, je m'intéresse davantage à leurs idées qu'à ce qu'il y a d'écrit sur leurs passeports. Les entrepreneurs qui viennent de l'étranger sont encore plus motivés lorsqu'ils arrivent ici, ils ont la mentalité de ceux qui n'ont rien à perdre...

De nationalité grecque, vous êtes à l'origine de différentes initiatives visant à promouvoir l'écosystème des start-up en Grèce. Quel regard portez-vous sur cet écosystème et son développement à l'heure actuelle ?

Lorsque j'ai quitté la Grèce il y a quelques années, je n'avais encore jamais entendu le mot "start-up", mais aujourd'hui la situation a bien changé. Des sociétés comme TaxiBeat ou BugSense ont été fondées en Grèce et connaissent une croissance importante à l'international. Tout cela me laisse à penser que le pays comptera sans doute d'autres belles réussites dans les années à venir. D'autant plus que la banque Européenne d'investissement a récemment lancé quatre fonds dédiés à l'early stage en Grèce pour un montant total de près de 15 millions d'euros à investir au cours des trois prochaines.

Comment voyez-vous l'arrivée des Google Glass ? Pensez-vous investir dans des applications dédiées ?

Il est encore tôt pour anticiper ce que deviendront les Google Glass et comment va évoluer l'écosystème de développeurs. Il est clair que ce nouvel appareil change les règles du jeu et que de nouvelles expériences, notamment en termes de navigation ou de recherche d'information, vont devoir être réinventées. En tant que Venture Capitalist, mon travail est de suivre et d'identifier les dernières tendances, je vais donc garder un œil attentif sur ce qui s'y fait.

Que pensez-vous du marché des introductions en bourse aux Etats-Unis ? Pensez-vous qu'il va sortir de sa torpeur ?

Le marché est atone depuis une dizaine d'années et je ne vois pas la situation changer à court ou moyen terme. Il est très compliqué de s'introduire en bourse aux Etats-Unis, principalement à cause de la législation en vigueur. De manière générale, vous allez en bourse lorsque vous avez la nécessité de lever une grosse somme d'argent ou bien lorsque des investisseurs existants cherchent une exit. Mais si une entreprise américaine a le choix, elle évitera de s'introduire en bourse et pourra toujours lever des fonds auprès de fonds super late stage à moindre coût.

Niko Bonatsos est Principal au sein du fonds d'investissement californien General Catalyst depuis 2011. Il s'est notamment occupé du lancement de GC Seed, une entité dédiée au Seed Stage et spécialisée dans les nouvelles technologies. Au cours de son cursus académique, il a travaillé à Tokyo pour le compte de Yokogawa Eletric Corp et a collaboré avec la Harvard Medical School et l'Université de Stanford en concentrant ses recherches sur des thématiques aussi variées que les signaux biomédicaux ou le Cloud Computing. Il a obtenu son diplôme d'ingénieur en Sciences Informatiques à l'Université Technique d'Athènes avant d'être successivement diplômé de l'Université de Cambridge et de l'Université de Stanford.

Annonces Google