France, Espagne, Irlande... La bulle immobilière en Europe Les prêts hypothécaires ont aussi séduit l'Europe

prêts hypothécaires.
Prêts hypothécaires. © JDN

Les prêts hypothécaires n'ont pas fait des ravages qu'aux Etats-Unis. Ramenés aux PIB de chaque pays, on s'aperçoit que les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont fait plus fort : respectivement 98,4% et 83,1%, contre 74% outre-Atlantique en 2006. Si les proportions sont moins importantes dans les autres pays, la progression de ces dernières n'en n'est pas moins soutenue : +184% en Espagne par exemple, ou encore +192% en Irlande.

Ces fortes progressions illustrent les risques de plus en plus importants qu'ont consentis les ménages, encouragés par la hausse des prix de l'immobilier. A ce titre, l'Irlande, l'Espagne et le Royaume-Uni apparaissent comme les pays les plus en danger face au retournement du marché immobilier.

 

 

Etats-Unis / Crise financière