La France se rapproche des critères de Bruxelles pour ses comptes publics

L'Insee chiffre à 44,9 milliards d'euros le déficit budgétaire des administrations publiques pour 2006, soit 2,5 % du PIB. La dette, elle, reste au-dessus du plafond de 60 % fixé par les instances européennes : elle s'élève à 1.142 milliards d'euros, soit 63,9 % du PIB. La réduction du déficit est due à une progression des recettes (+ 4,6 %) bien supérieure à celle des dépenses (+ 3,7 %). Le besoin en financement de l'Etat se réduit de 9,5 % pour atteindre 47,5 milliards d'euros, quand celui des administrations locales s'alourdit de 15 %. Les comptes de la Sécurité sociale plongent, quant à eux, de 115 %.

PIB