Cinq start-up françaises qui vont révolutionner leur secteur Sculpteo transforme les consommateurs en producteurs

"Nous sommes à l'aube d'une nouvelle révolution industrielle", prédit Clément Moreau, co-fondateur et directeur de Sculpteo. La start-up française fondée en 2009 imprime à la demande des objets pour les particuliers et les professionnels.

sculpteo fabrique n'importe quel objet à partir d'un modèle 3d.
Sculpteo fabrique n'importe quel objet à partir d'un modèle 3D. © Sculpteo

Une rupture technologique qui bouleverse totalement la façon de produire. "N'importe quelle PME ou grand groupe peut ainsi tester un produit sans investissement", témoigne Clément Moreau. Quelques jours suffisent pour avoir un prototype contre quatre à six semaines d'attente habituellement.

Le commerce lui-même change de modèle. "Certains de nos clients qui possèdent une boutique en ligne ont zéro stock ; ils impriment les objets en fonction des commandes", explique l'entrepreneur. Les applications de l'impression 3D sont quasi infinies : jouets, lunettes, pièces de rechange, bijoux en métal, ou même prothèses dentaires et maisons entières.C'est aussi la porte ouverte à la customisation de masse. Sculpteo s'est ainsi associé à eBay en 2013 pour lancer une application mobile gratuite "eBay exact", offrant la possibilité aux consommateurs de créer et de faire imprimer leurs propres objets.

"N'importe quelle PME ou grand groupe peut ainsi tester un produit sans investissement"

D'après le cabinet spécialisé Wohlers Associates, le marché mondial des produits et services d'impression 3D devrait être multiplié par cinq d'ici 2021, à 10,8 milliards de dollars. Cette révolution soulève toutefois de nombreuses questions : la capacité offerte à n'importe quel consommateur de reproduire en nombre des objets va-t-elle faire exploser la contrefaçon ? Qui sera responsable si quelqu'un se blesse avec l'objet qu'il a imprimé ? Le droit sera finalement lui aussi un secteur impacté.

PME / Imprimante 3D