Créer et gérer sa cave à vin en ligne

Cavissima cave virtuelle Difficile d'acheter, stocker et conserver son vin de garde, surtout lorsqu'on est urbain. Ce service propose en outre un suivi bien pratique des années d'apogées, pour ne pas laisser passer un grand cru.

bandol
Chaque vin est amplement décrit, avec avis, cépages, sol, accords... On n'achète pas non plus à l'aveugle © Cavissima

La folie de la dématérialisation, du "Cloud" comme on dit lorsqu'on est branché, touche même quelque chose d'aussi tangible et précieux que les caves à vin. On connaissait la vente de vin en ligne, bien entendu, même le stockage. Cavissima innove en offrant une véritable gestion de sa cave à vin en ligne.  

Une cave dans le cloud

Le vin qu'on achète est en fait stocké dans des conditions qu'on nous promet comme idéales, près de Beaune, en Bourgogne. Le vin y vieillit en paix. Là où c'est intéressant, c'est que le sommelier, John Euvrard (ancien chef sommelier de Bocuse quand même); en contact régulier avec les vignerons à qui vous avez acheté le vin, met régulièrement à jour sa fiche d'identité. Et oui, un vin peut arriver bien plus vite à maturité que prévu, ou encore se découvrir un potentiel de garde qu'on ne lui espérait pas à l'achat. On vous indique ainsi régulièrement s'il faut boire vos bouteilles ou si vous pouvez les garder encore des années. Voilà qui est une belle valeur ajoutée, mais qui a un sacré revers de médaille : on est obligé de passer par Cavissima pour acheter son vin. Le choix commence à être conséquent, environ de 400 étiquettes à partir de 7 euros la bouteille pour un vin de garde. Mais du coup, impossible d'y stocker son petit Bourgogne ou côte du Rhone qu'on a trouvé soit même en visitant la région. Et il se révèle de fait compliqué de goûter avant d'acheter, il faut se reposer sur les épaules (fort solides) et le bon goût du sommelier maison.

Problème de la dématérialisation de sa précieuse cave à vin : on ne peut pas toucher, sentir, voire, saliver devant ses bouteilles. Cavissima a développé une petite interface assez sympa où vos bouteilles sont modélisées une à une, classées selon leur date d'apogée. Voilà qui permet de faire admirer sa cave sur des réseaux sociaux, mais une webcam ou au moins des photos de son vin serait un plus.

Et puisque vos bouteilles sont un bien précieux, il est important de préciser que Cavissima les assure au prix du marché. Selon un "Argus" des vins, puisque la valeur d'une bonne bouteille augmente avec le temps.  

Des infos pratiques  

Le stockage et la livraison sont payants, 10 centimes par bouteille et par mois. Ce qui reste raisonnable comparé au prix d'une cave électrique de qualité. Le système d'abonnement mensuel disponible se révèle de fait la solution la plus pratique. Le transport se fait, en tout cas en région parisienne, en camionnette frigorifique et le vin est livré en mains propres.  

Au final, le service peut clairement intéresser tous les urbains et expatriés, pour qui il se révèle souvent difficile de constituer une cave dans de bonnes conditions. Tant en matière de conservation que de sécurité. Pensez tout de même à démarrer avec une mise conséquente, pour acheter ses premières bouteilles. 

Visiter Cavissima  

cave
Une cave déjà bien remplie avec 12 bouteilles de Figeac 2007, à consommer entre 2018 et 2022 © Cavissima

 

 

 

 

 

 

 

Autour du même sujet