Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

Journal du Net > Management >  Les caractéristiques des entreprises les plus performantes
ENTREPRISE
 
22/02/2006

Les caractéristiques des entreprises les plus performantes

En partenariat avec Manageris, Le Journal du Management vous propose de décrypter les meilleures publications françaises et internationales sur le management. Ce mois-ci, "De la performance à l'excellence" (Good to Great) de Jim Collins.
  Envoyer Imprimer  

A lire
De la performance à l'excellence de Jim Collins (Pearson Education, Village Mondial, 2006, 320 pages)
>>> Consulter les librairies
Une entreprise "ordinaire" peut-elle devenir une entreprise exceptionnelle ? Dans son best-seller "Bâties pour durer", Jim Collins avait identifié les caractéristiques des entreprises aux performances spectaculaires dès leur origine. De la performance à l'excellence montre qu'il est possible pour une entreprise "moyenne" de se transformer et d'obtenir des résultats extraordinaires.

Cet ouvrage présente les conclusions d'une étude visant à identifier les traits communs aux entreprises qui ont réussi à atteindre l'excellence alors qu'elles avaient historiquement connu des performances plutôt moyennes. Opérant dans des secteurs traditionnels, parfois même en crise, les entreprises étudiées n'ont pendant longtemps pas fait mieux que leurs concurrents. Pourtant, elles se sont mises un jour à connaître une croissance spectaculaire et durable : en moyenne, sur quinze ans, leur valorisation boursière a progressé cinq fois plus que celle de leurs concurrents. L'étude montre qu'elles partagent trois principales caractéristiques :

1. Un leader modeste et bien entouré
Site
  Manageris (accès gratuit à cinq synthèses)
La transformation d'une entreprise moyenne en entreprise hors du commun est avant tout l'œuvre de dirigeants exceptionnels.

  Des leaders modestes...
Tous les leaders des entreprises étudiées ont un point commun : une personnalité à première vue effacée, discrète, presque terne. Ainsi, Darwin Smith était un juriste timide, vêtu de façon démodée, ayant comme passe-temps favori la plomberie et le bricolage. Nommé presque par hasard à la tête de Kimberly-Clark, il a néanmoins transformé ce fabricant de papier vieillissant en leader mondial des produits papetiers de grande consommation. Un leader à la personnalité modeste permet en effet à l'organisation de donner toute sa mesure, au contraire de leaders charismatiques qui ont souvent tendance à "écraser" les équipes qui les entourent. Pour autant, modestie ne veut pas dire faiblesse. Les patrons qui ont conduit leurs entreprises vers des réussites exceptionnelles se distinguent notamment par une très forte ambition pour leur entreprise, et une volonté inébranlable de mettre en œuvre les décisions qu'ils croient nécessaires pour son avenir.

  ... entourés d'équipes exceptionnelles
Trois dimensions partagées

  Un leader hors du commun, qui se distingue par sa modestie et par sa capacité à s'entourer
 Une stratégie dont la simplicité tranche avec les stratégies sophistiquées de leurs concurrents
 Une culture de discipline et de persévérance

Dans les entreprises dirigées par un leader charismatique, on constate souvent que la plupart des dirigeants de l'état-major ne sont que de bons exécutants. Au contraire, les équipes dirigeantes des entreprises étudiées rassemblent des individus de haut niveau et de forte personnalité, tout en maintenant une grande cohésion entre leurs membres. Elles sont le théâtre de débats souvent passionnés, mais savent rester remarquablement disciplinées pour mettre en œuvre les décisions prises. Constituer une équipe de direction performante devrait ainsi être la toute première priorité du chef d'entreprise, avant même la définition de la stratégie.


2. Une stratégie d'une extrême simplicité
Alors que la stratégie d'entreprise est souvent présentée comme une discipline complexe, la stratégie suivie par les entreprises étudiées découle toujours d'un concept d'une simplicité désarmante, mais dont elles exploitent toutes les potentialités. Ainsi, interrogé sur sa stratégie, Charles Walgreens a répondu simplement : "Nous avons décidé de créer les drugstores les plus pratiques du monde. Une fois ce principe admis, tout le reste n'a été que de la mise en œuvre".

Jim Collins nomme ce concept stratégique fondamental "Hedgehog Concept" (concept-hérisson), en référence à une ancienne fable grecque qui oppose le renard au hérisson. Le rusé renard n'est jamais à cours d'idées nouvelles pour attaquer sa proie. Le hérisson, au contraire, n'a qu'une idée : se mettre en boule quand il est attaqué. Et à ce jeu, le hérisson gagne toujours ! Les entreprises les plus performantes ont un comportement analogue : face à un monde très complexe, elles ramènent toutes les décisions à un objectif stratégique très simple.

Les caractéristiques clés d'un bon "concept-hérisson"



3. Une culture avant tout fondée sur la discipline
Trop souvent, l'esprit d'équipe des débuts a du mal à survivre à la hausse des effectifs. La bureaucratie se substitue à l'initiative, freinant la réactivité. Pour éviter cet écueil, les entreprises les plus performantes ont remplacé le carcan des règles bureaucratiques par un esprit de discipline omniprésent, qui porte sur trois domaines essentiels :

  Appliquer obstinément la stratégie
Une fois le concept stratégique clairement défini, le secret de la réussite réside dans la constance et la discipline avec laquelle ce concept est décliné. Cette approche demande de faire des choix parfois douloureux. Il faut en particulier résister à la tentation de chercher d'autres sources de croissance, qui détourneraient de l'objectif principal, ou supprimer toutes les tâches non stratégiques, pour ne pas diluer ses ressources.

  S'obliger à voir la réalité en face
Site
  Manageris (accès gratuit à cinq synthèses)
Perdre le contact avec la réalité est un des plus grands dangers qui guettent les dirigeants. Les entreprises les plus performantes ont la discipline d'affronter la réalité, en étant activement à la recherche des mauvaises nouvelles et en encourageant l'expression des critiques et de débats ouverts sur les échecs.

  Encadrer l'autonomie par des règles strictes
Une culture de discipline permet de concilier rigueur et esprit d'entreprise. Dans les entreprises étudiées, la créativité et l'initiative ne sont pas bridées, mais canalisées. Les employés savent ce qui est attendu d'eux, les barrières qu'ils ne peuvent pas franchir et ce dont ils sont responsables. Mais à l'intérieur de ces limites, ils disposent d'une grande marge de liberté pour prendre des initiatives.

Depuis 1992, Manageris publie chaque mois la Lettre de synthèse des meilleures publications en management, qui aide plusieurs milliers de cadres à rester à la pointe des idées qui comptent en management. Par ailleurs, Manageris conçoit et anime des sites Intranet pour plusieurs dizaines de grands groupes.


JDN Management Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Vous sentez-vous sûr de vous dans votre poste actuel ?

Tous les sondages