Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

L'avertissement

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
L'avertissement au travail est une sanction disciplinaire mineure contre un salarié. Cependant, l'employeur doit respecter certaines règles.
 
 
Dernière mise à jour : juillet 2014
 
Quelles circonstances ?
L'avertissement constitue une sanction disciplinaire selon le Code du travail. Le salarié averti doit être responsable d'un comportement fautif : non-respect du règlement intérieur, refus d'obéir à l'employeur, négligences… Ces fautes ne sont cependant pas assez graves pour justifier un licenciement ni même une mise à pied (avec retenue sur salaire).
Attention : une faute ne peut être sanctionnée qu'une seule fois. Cela ne signifie pas que la faute peut être répétée impunément mais que les sanctions suivantes (nouvel avertissement, licenciement…) devront porter sur des événements qui n'ont pas encore fait l'objet de sanction.

Quelle procédure ?
Contrairement aux autres sanctions disciplinaires prévues par le Code du travail, l'avertissement n'affecte par la présence du salarié dans l'entreprise, ni sa rémunération, ni son évolution de carrière. A ce titre, la procédure est simplifiée : aucun entretien préalable entre l'employeur et le salarié n'est nécessaire, même si cette étape n'est pas interdite.
En revanche, l'avertissement est nécessairement écrit (voir un modèle d'avertissement). Il doit être notifié au salarié par lettre recommandée avec accusé de réception ou remis en main propre contre signature. Il est impératif de présenter au salarié les griefs qui lui sont reprochés et cela, dans un délai compris entre un jour franc et deux mois à la suite de la prise de connaissance du comportement fautif sanctionné.
Attention : une lettre ou un email mettant en garde le salarié et revenant sur une faute peut être considéré comme un avertissement, même si le document ne fait pas expressément mention de cette sanction. Considéré comme avertissement, un email interdit donc une autre sanction pour le même fait.

Quelles conséquences ?
L'avertissement est une sanction légère qui ne peut conduire au licenciement. Cependant, l'accumulation d'incidents peut mener à des sanctions plus lourdes. Le salarié peut donc tout à fait avoir intérêt à répondre à un avertissement, pour mettre en avant des circonstances atténuantes voire même contester le caractère fautif de son comportement.
Fabien Renou
 
 
Coordonné par Fabien Renou    Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Licenciement
Fiches pratiques
 Le licenciement économique individuel Le licenciement économique de 2 à 9 salariés Le licenciement économique de 10 salariés et plus
 La transaction Le reçu pour solde de tout compte La rupture conventionnelle de CDI
 L'indemnité de licenciement Licenciement pour faute Reclassement à l'étranger
 Licenciement et permis de conduire Licenciement pour inaptitude Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
 L'avertissement Priorité de réembauchage Abandon de poste
 Mise à pied conservatoire et disciplinaire  Le licenciement pour faute simple Le licenciement pour faute grave : procédure et indemnités
 Le licenciement pour faute lourde Le licenciement pour faute lourde Le préavis de licenciement
 Le préavis de rupture de la période d'essai (délai de prévenance) Le préavis de rupture de la période d'essai (délai de prévenance) La sanction disciplinaire
 Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) Le licenciement pour motif personnel Licenciement d’un salarié protégé
 Plan de départ volontaire : procédure et indemnité Les motifs de licenciement La convention d’activité partielle de longue durée (APLD)
 L’annulation de licenciement L’indemnité de rupture conventionnelle : calcul, exemple, fiscalité... Le licenciement abusif
 Licenciement pour insuffisance professionnelle  Congé de reclassement : comment en bénéficier FNE : la convention de reclassement
 Indemnité compensatrice de préavis : quel montant ? Le licenciement sans cause réelle et sérieuse Le reclassement : les obligations de l'employeur
 L'indemnité transactionnelle : calcul, fiscalité et cotisations Procédure de licenciement : la marche à suivre Licenciement amiable : comment négocier ?
Lettres types
 Avertissement Convocation à l’entretien préalable de licenciement Licenciement pour motif personnel ou faute
 Lettre de licenciement économique Lettre mise à pied Demande de rupture conventionnelle
 Refuser une rupture conventionnelle  
 




RUBRIQUES

Tous nos articles

A VOIR EGALEMENT