La reconnaissance vocale en manque de... reconnaissance

Que l'on se rassure, la reconnaissance vocale n'est pas prête de mettre au chômage les secrétaires de direction. © Microsoft

La reconnaissance vocale fait assurément partie d'un des plus grands fantasmes informatiques de tous les temps : parler à une machine qui répond au moindre de vos sollicitations, le programme est alléchant. Mais la réalité est toute autre.

Ainsi, les plus puissants logiciels de reconnaissance vocale du marché nécessitent une (très) longue phase d'apprentissage. Pour un résultat des plus mitigés en conversation réelle.

La reconnaissance vocale s'inscrit dans le mouvement de la domotique, où les interactions homme-machine sont coordonnées grâce à la voix ou aux bruits. Or, le tactile et la reconnaissance de mouvements semblent aujourd'hui lui avoir volé la vedette...