Comment améliorer sa veille avec Google Alertes

Pour surveiller l'e-réputation, ou être notifié lorsque des mots clés apparaissent sur le web, Google propose un service en ligne gratuit qui peut faire gagner beaucoup de temps.

Faire sa veille et aller chercher l'information sur Internet prend du temps et nécessite un effort : il est toutefois possible que l'information vienne à vous, avec Google Alertes. Cet outil gratuit en ligne permet de recevoir une notification lorsqu'un nouveau contenu abordant un terme est détecté par le puissant moteur de recherche de Mountain View. Google Alertes permet d'être informé en temps réel sur les actualités liées à un mot clé, que ce soit l'actualité d'une société, d'un produit, d'une ville ou liée à n'importe quel mot clé. Beaucoup d'internautes connaissent le service, mais tous ne se rendent pas compte à quel point il peut leur être utile.

Nombreuses utilisations possibles

Les cas d'utilisation possibles sont assez variés, et vont intéresser les métiers liés à la communication, bien sûr, mais pas seulement : qu'est ce qui s'est dit cette semaine sur mon entreprise ? Qui a parlé de mon dernier produit cette semaine ? L'embargo d'une annonce a-t-il était respecté ? Des informations sur iOS 10 ont-elles déjà été publiées outre-Atlantique ? Ce mot clé est-il apparu sur le site de mon entreprise ou sur celui d'un concurrent ? Comment ont été accueillis par la presse les derniers résultats de l'OM ? Autant de questions auxquelles Google Alertes peut répondre en envoyant le contenu recherché, dès qu'il est trouvé, par mail.

L'interface de l'outil de Google est simple et intuitive. Il faut remplir le champ avec le mot clé que l'on veut surveiller. Des suggestions sont aussi listées dessous. Dans le champ, il est possible de limiter les recherches à du contenu contenant exactement l'expression (elle sera alors entre guillemets). Les autres opérateurs et commandes du moteur de Montain View fonctionnent aussi. 

Le champs peut être rempli avec n'importe quel mot clé dont on veut connaître les actualités - des suggestions apparaissent aussi dessous. © Capture

Une fois le mot clé inscrit dans le champ, "un aperçu de l'alerte" apparait alors. C'est exactement le contenu qui pourra être envoyé vers l'adresse mail de son choix. Si l'on est identifié via son adresse Gmail en arrivant sur le service de Google Alertes, alors c'est automatiquement cette adresse qui sera sélectionnée. Il est aussi possible de ne pas voir d'adresse e-mail préconfigurée, en se déconnectant de Gmail depuis la page d'accueil de Google, ou en utilisant la navigation privée du navigateur.

Aperçu d'une alerte. Les prochaines alertes peuvent être envoyées à l'adresse mail de son choix.  © Capture

Bien pamamétrer le service

Plusieurs options permettent de paramétrer le service. La fréquence des alertes peut être modifiée (avec au choix : "Quand le cas se présente", "Une fois par jour maximum", ou "Une fois par semaine maximum"). L'heure de réception peut aussi être personnalisée. Les sources, c'est-à-dire les types de contenu ou leur provenance, peuvent aussi être choisies, entre "Automatique" (sans doute la meilleure option), "Actualités", "Blogs", "Web", "Vidéo", "Livres", "Discussions", et "Finance". Plusieurs sources peuvent être retenues, et cela pourra être afiné par la suite.

Il faut aussi choisir parmi un large choix la langue employée dans le contenu que devra trouver par le moteur. Idem pour les pays ayant diffusé le contenu. Il est aussi possible de restreindre l'alerte aux meilleurs résultats, ou de demander à recevoir toutes les alertes de manière exhaustive. Enfin, les alertes peuvent être envoyées par mail, mais aussi via un flux RSS. 

Voici un exemple d'alerte que l'on peut recevoir dans sa boite mail tous les jours. © Capture

Le résultat n'est pas toujours parfait : des articles peuvent passer à travers les mailles du filet (encore faut-il que les options soient correctement configurées), mais Google Alertes peut rendre de bons services, et faire gagner beaucoup de temps dans sa veille. Il est aussi possible d'affiner le service en lui indiquant quel contenu est "non pertinent"). A noter aussi que sur l'interface web, le service archive les alertes envoyées.

Google / E-reputation