Le comparatif des Clouds publié par le JDN s'exporte aux U.S.

Pour la première fois, le classement CloudScreener/Cedexis, historiquement centré sur le marché des clouds en France, a fait l'objet d'une déclinaison sur le périmètre américain.

Le comparatif des clouds publié chaque mois par le JDN a fait l'objet pour la première fois d'une déclinaison sur le périmètre US (les acteurs français habituellement présents dans notre classement ont par conséquent été écartés). L'opération a été menée en lien avec les deux partenaires historiques du comparatif : CloudScreener et Cedexis. Comme d'habitude, le premier s'est attaché à mesurer les performances des VM, et consolider les données de prix et de niveaux de service. Quant au second, il s'est concentré sur le monitoring des accès réseau.

Sur cette base, cinq clouds américains ont été benchmarkés : Amazon Web Services, Google Compute Engine, IBM SoftLayer, Microsoft Azure et Rackspace. Le relevé des perf a ciblé les infrastructures informatiques de ces acteurs situées exclusivement aux Etats-Unis (à la fois celles basées sur la Côte Est et sur la Côte Ouest).

Google en tête, devant Amazon et IBM

Tirant parti de sa politique de prix, Google se hisse en tête de ce classement américain. Il est suivi par Amazon et IBM. Microsoft et Rackspace ferment la marche.

Les datacenters de la Côte Est et de la Côte Ouest des US passés au peigne fin

Ce benchmark a été réalisé à partir de données de performance collectées tout au long du mois de mars. Les prix étaient ceux valables au 1er mars aux US chez les clouds retenus. Ils ont été relevés pour des configurations d'instance comparables (des VM larges Windows et Linux, notamment). Côté niveaux de services, dans la même logique que le classement français, quatre critères ont été analysés : la couverture géographique des fournisseurs en matière de datacenters, les engagements de niveau de service (SLA), l'étendue de la gamme d'instances proposées en termes de puissance, et enfin les certifications (en se limitant à celles reconnues aux Etats-Unis).

Des performances différentes aux Etats-Unis

Comparé à notre dernier palmarès publié sur le périmètre français, les positions des acteurs sont rigoureusement les mêmes. Les écarts entre clouds sont cependant assez différents (l'écart entre Google et Amazon est par exemple beaucoup plus important aux US). Aux côtés des ajustements méthodologiques opérés pour adapter le comparatif au marché américain, cette tendance s'explique principalement par des performances souvent très différentes côté américain, et globalement nettement moins bonnes sur le volet réseau.

Ce comparatif U.S. a été publié en exclusivité aux Etats-Unis par Business Insider.

Pour plus de transparence, vous retrouverez ci-dessous notre rapport d'étude complet (toujours réalisé en partenariat avec CloudScreener et Cedexis).

Site du classement US :  JDN/CloudScreener/Cedexis U.S. Cloud Benchmark

Microsoft / IBM