Safari va prendre ses distances avec Flash, Java, Silverlight et QuickTime

La prochaine version du navigateur d'Apple, Safari 10, va se comporter comme si aucun plugin n'était installé…

Juste après avoir dévoilé les nouveautés d'iOS 10, de macOS Sierra et watchOS 3, Apple évoque ses projets concernant Safari, et plus précisément l'usage des plugins de Safari 10, qui sortira cet automne. La firme à la pomme annonce que son navigateur, par défaut, va se comporter comme si certains plugins n'étaient pas installés. Flash, Java, Silverlight et même QuickTime sont cités.

Sur les sites Web fonctionnant à la fois avec HTML5 et Flash, ce sera le HTML5 qui sera automatiquement privilégié. Et lorsque le HTML5 n'est pas détecté, l'utilisateur de Safari verra un message lui proposant d'utiliser le plugin nécessaire "pour cette fois" (option proposée par défaut) ou "à chaque fois" pour le site visité (voir ci-dessous). Le plugin pourra alors être activé pendant un mois sur ce site, si le visiteur continue de s'y rendre en utilisant le plugin. Un menu permettra aussi de définir les pages qui pourront utiliser des plugins.

Apple n'est pas le premier à prendre ses distances avec Flash, souvent vecteur de cyber attaque, et nécessitant donc tout aussi souvent des corrections en urgence. Google, avec Chrome, et Microsoft, avec Edge, l'ont déjà précédé.

Apple rappelle que si Safari 10 sera le navigateur de son macOS Sierra, des bêtas de Safari 10 pour OS X Yosemite et El Capitan seront aussi disponibles "plus tard, cet été".

Lorsqu'un plugin est nécessaire, Safari 10 proposera de l'utiliser "une seule fois" par défaut. © Apple

 

Silverlight / Apple