Salesforce fête 15 ans de succès sans faille

15 ans de Salesforce Le pure player de la gestion de la relation client en SaaS a vu le jour en 1999. Le groupe de Marc Benioff a passé l'année dernière le cap des 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

L'histoire de Salesforce est profondément marquée par la figure charismatique de son CEO, Marc Benioff. Diplômé d'une licence en gestion des affaires de l'Université de Californie du Sud, il est originaire de San Francisco même, où il est né en 1964. C'est d'ailleurs là qu'il a installé le siège de son groupe. 

Salesforce indissociable de son CEO et fondateur : Marc Benioff

salesforce dreamforce
Salesforce est marquée par la forte personnalité de son fondateur et CEO, Marc Benioff, ici en train d'interroger le PDG de Virgin, Richard Branson, lors de l'événement mondial de l'éditeur, Dreamforce, en 2012. © JDN / Antoine Crochet-Damais

Marc Benioff fait ses premières armes chez Oracle. Il y restera 13 ans. A l'âge de 26 ans, il est nommé vice-président d'un groupe qui deviendra plus tard son ennemi juré. Ses nombreuses passes d'armes avec Larry Ellison, CEO d'Oracle, sont depuis rentrées dans les annales.

C'est donc en 1999 que l'entrepreneur fonde Salesforce, et plus précisément en avril de cette année. Il est épaulé par trois associés : Dave Moellenhoff, Frank Dominguez et Parker Harris (toujours responsable de la stratégie produits du groupe).

Trois développeurs d'expérience qui se sont rencontrés chez Metropolis Software, un pionnier de l'automatisation des forces de vente (acquis ensuite par Clarify). C'est eux qui ont développé la première version de Salesforce.com. Car Marc Benioff a fondé sa société avec une idée en tête : l'ASP (Application Service Provider ou Fourniture d'applications hébergées) qui sera rebaptisé ensuite le SaaS est l'avenir de l'informatique. Le logiciel en boîte est, lui, voué à la mort.

Plus de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2014

Dans les années qui suivent la mécanique se met en place. En 2003, c'est l'organisation du premier événement mondial de l'éditeur, Dreamforce, avec 1300 visiteurs revendiqués. En 2004, la société entre en bourse. Et depuis, le groupe n'a cessé d'enregistrer une croissance à deux chiffres. En 2011, le cap du milliard de dollars de chiffre d'affaires est passé. A l'issue de l'année fiscale 2014, c'est au tour de la barre des 4 milliards de dollars d'être franchie.

salesforce chiffre affaires
Evolution du chiffre d'affaires de Salesforce depuis 2007 (en milliards de dollars). © JDN

2012 : l'année de la consécration. Salesforce prend la première place du marché du CRM


Après l'Irlande avec Dublin, la France est le deuxième pays européen où Salesforce.com s'installe. Nous sommes alors en 2004. Aujourd'hui, le groupe est présent dans une trentaine de pays à travers le monde.

En 2012, c'est l'année de la consécration. Salesforce passe en tête du marché mondial des logiciels de gestion de la relation client (dixit IDC). En tête de ce segment depuis 2005, SAP se voit rétrograder à la deuxième place (lire notre article : Marché du CRM, Salesforce passe devant SAP).

Pour soutenir sa croissance, le groupe a réalisé au total une trentaine d'acquisitions (cf. le tableau ci-dessous). L'une des dernières en date est celle de la solution de marketing multicanal ExactTarget (en 2013), conclue pour la somme de 2,5 milliards de dollars. Un édifice de briques acquises combiné à un travail de R&D qui permet à Salesforce de livrer sa plateforme Salesforce1 fin 2013. Une offre unifiant ses différentes solutions de SaaS et PaaS. Son objectif est ambitieux : faire entrer la gestion de la relation client, multicanal et omnicanal, dans l'air de la mobilité... mais aussi de l'Internet des objets. Un domaine qui est souvent présenté par le groupe comme la nouvelle frontière de l'innovation produit.

Reste que cette politique de croissance externe a un prix. Car depuis 2012, les résultats financiers de Salesforce sont aussi marqués par des pertes... que l'éditeur a néanmoins réduit depuis.

Historique des acquisitions de Salesforce
SociétéDateTechnologie
Source : JDN
Sendia2006Accès à AppExchange en mobilité (devenu Salesforce Classic)
Kieden 2006Gestion de campagnes de publicité en ligne (Salesforce for Google AdWords)
Kenlet 2007Plateforme communautaire de partage d'idées (Salesforce Ideas)
Koral 2007Gestion de contenu d'entreprise (Salesforce Content)
Instranet (français)2008Base de connaissances pour le support client (Salesforce Knowledge)
GroupSwim 2009Réseau social d'entreprise (Salesforce Chatter)
Informavores 2009Modélisation de processus métier (Visual Workflow)
Jigsaw Data Corp.2010Gestion de données multi-sources (Data.com)
Sitemasher 2010Création et hébergement de site en mode SaaS (Site.com)
Navajo Security2011Chiffrement des données d'entreprise
Activa Live Chat2010Chat en mode SaaS (Salesforce Live Agent)
Heroku 2010Service de plateforme (PaaS)
Etacts 2010Gestionnaire de contacts
Dimdim 2011Communication temps réel
Manymoon 2011Outil de travail collaboratif en ligne (Do.com)
Radian62011Outil de Web Analytics (Radian6)
Assistly2011Applications de support client et help desk en ligne (Desk.com)
Model Metrics2011Activité de conseil dans la mobilité et le cloud social
Rypple 2011Gestion de la performance des employés (Work.com)
Stypi 2012Editeur de texte en mode collaboratif
Buddy Media2012 (689 millions de dollars)Gestion des campagnes marketing sur les réseaux sociaux
ChoicePass 2012Gestion des avantages employés
Thinkfuse 2012Gestion du reporting interne
BlueTail2012Outil de datamining (Data.com)
GoInstant 2012 (70 millions de dollars)Gestion de back end d'applications mobiles
Prior Knowledge2012Infrastructure de base de données orientée prédictif
EntropySoft (français)2013Intégration de contenu
Clipboard.com 2013 (12 millions de dollars)Site de curation
ExactTarget 2013 (2.5 milliards de dollars)Gestion de campagnes marketing multicanal
EdgeSpring 2013 Outil de Business Intelligence orienté data visualisation

Une marge de croissance qui demeure potentiellement énorme

Mais pour Salesforce, le travail d'évangélisation n'est pas terminé. Avec à la clé une marge de croissance qui reste potentiellement énorme. Rien qu'en France, seuls 20% des directeurs informatiques envisagent pour l'heure de basculer, à moyen terme, la majeure partie de leurs systèmes d'information vers des applications en mode SaaS (lire notre dernier étude IT Research / Club Décision DSI / JDN). Selon les derniers chiffres d'IDC sur le secteur, le marché mondial des logiciels cloud représentait 28 milliards de dollars en 2012, en progression de 28,4% sur un an. Le cabinet estime qu'il pourrait passer à 76 milliards d'ici 2017, à la faveur d'un taux de croissance annuel de 22%.

2035106 20 des societes francaises envisagent un systeme d information en saas
L'étude IT Research / Club Décision DSI / JDN a été réalisée auprès de 678 décideurs informatiques d'organisations françaises. © Cette

 A lire aussi :

SaaS / CRM