Cloud Computing et CRM

Les solutions de cloud computing offrent de nombreux avantages aux start-up, dont la possibilité de réduire les risques. Le principe du cloud computing permet également aux start-up d’accéder plus facilement à un plus gros volume de données.

Quels sont les avantages pour les start-up ?

Les solutions de cloud computing offrent de nombreux avantages aux start-up, dont la possibilité de réduire les risques. Il n'est pas rare que les entreprises fassent l'acquisition de logiciels et de capacités informatiques robustes, tout en négligeant les investissements nécessaires à leur possession et à leur gestion en interne (ceux-ci peuvent inclure les droits de licence, les divers coûts matériels, mais aussi les salaires et les autres coûts associés à la main d'oeuvre nécessaire au déploiement et à la gestion en interne de piles informatiques complexes).

Le principe du cloud computing permet également aux start-up d'accéder plus facilement à un plus gros volume de données. Ainsi, des applications développées dans un nuage comme SugarCRM peuvent facilement invoquer des informations présentes sur d'autres nuages, tels que les services d'accès aux données comme Hoovers, Linkedln et Jigsaw.

De cette manière, les nouvelles entreprises peuvent avoir accès à n'importe quelle source de données pour un coût réduit, ce qui leur permet de cibler de nouveaux clients et de nouveaux segments avec une plus grande efficacité.

Parce qu'elles sont en pleine évolution, l'intégration des solutions de cloud computing entre elles est de plus en plus facile. Les entreprises de petite taille et les start-up peuvent donc automatiser des processus portant sur plusieurs services et sur différents logiciels sans avoir à gérer en interne ces intégrations très complexes.
 
La magie des services internet fait que les protocoles standardisés de la toile lui permettent d'agir comme une plateforme informatique globale reliant de multiples applications entre elles, à l'intérieur d'un même nuage.

Quels types de packages sont disponibles ?

S'il est question d'une pile informatique, il y a des chances qu'une alternative de type cloud computing soit développée, si elle n'existe pas déjà. On assiste à l'intégration au nuage du stockage, des applications CRM ou ERP, entres autres, et des services d'accès aux données. Comme de plus en plus d'entreprises développent des plateformes extensibles, certaines d'entre elles pourront même opter pour une infrastructure entièrement basée sur le cloud computing.

Étant donné qu'Internet s'impose comme une plate-forme omniprésente mettant des ressources informatiques à la disposition de l'utilisateur final, le principe du nuage permettra de s'infiltrer dans tous les domaines de l'information, puisqu'internet et le concept de nuage sont presque synonymes.

Existe-t-il des problèmes liés à la sécurité ?

Du point de vue de la sécurité, il s'agit à nos yeux d'un changement de réseau neutre. Plus simplement, les fonctionnalités des logiciels, des bases de données, etc. liées à la sécurité ne diffèrent pas, qu'il s'agisse d'un déploiement traditionnel ou d'une infrastructure de type cloud computing.

Et puisque de nombreuses entreprises (si ce n'est la majorité d'entre elles) tirent profit d'Internet comme plateforme de distribution de leurs applications ou de leurs services d'accès aux données, alors la question de la sécurité n'est plus aussi problématique. Si une application est « là-haut », dans un nuage public, ou hébergée dans un centre de données, mais que sa distribution se fait par Internet, alors le problème de sécurité qui se pose est le même.

Les solutions cloud computing et SaaS restent tout de même les plus sûres. Parce que les autorités ou la législation exige des fournisseurs de solutions cloud computing qu'ils garantissent un certain niveau de sécurité, la plupart des clients sont en réalité mieux protégés que si les données et les logiciels étaient uniquement stockés en interne dans les centres de données d'une petite entreprise.

Autour du même sujet