La chute temporaire du spam enrayée par les spammeurs

Après la fermeture de l'hébergeur McColo, très populaire auprès des spammeurs, les chercheurs en sécurité avaient observé une chute considérable du volume de spam transitant quotidiennement sur Internet. D'après un journaliste du Washington Post, Brian Krebs, qui avait enquêté sur McColo, l'hébergeur était à lui seul responsable de 75% de l'ensemble du spam. Une information confirmée le 11 novembre dernier lors de la déconnexion du réseau de McColo. Celle-ci s'est en effet suivie de l'écroulement de 80% du volume de spam. Deux semaines plus tard, le spécialiste de la sécurité MessageLabs constate une reprise du spam avec une hausse de 37%. Les centres de contrôle de nombreux réseaux de PC zombies, précédemment installés chez McColo, ont depuis été déménagés auprès de nouveaux hébergeurs. Les botnets ont donc pu être réactivés, et expédier de nouveau du spam.

Autour du même sujet