Google améliore le référencement des contenus en Flash

Le moteur de recherche continue de travailler sur l'indexation de contenus basés sur la technologie d'Adobe. Un format d'animation qui a été longtemps ignoré par ses robots.

Le blog de Google dédié aux webmasters se félicite d'indexer "encore mieux" le contenu ShockWave Flash, c'est-à-dire le format SWF, associé à Macromedia Flash d'Adobe.
Grâce à sa "collaboration continue" avec ce dernier, la firme de Mountain View annonce des progrès réalisés dans la prise en compte d'une technologie souvent considérée comme peu pratique pour optimiser le référencement.

Premier pas en avant annoncé : les ingénieurs Situ Jifeng et Sundsdal Sverre disent avoir amélioré la prise en compte des Javascripts : "Grâce à l'amélioration de la façon de traiter les JavaScripts ",  la reconnaissance et l'indexation des sites qui utilisent JavaScript pour intégrer du contenu SWF sont "bien meilleures".

Le moteur de recherche annonce aussi avoir élargi ses capacités d'indexation de SWF notamment grâce à une comptabilité avec les fonctionnalités de FlashPlayer 10 .1

Enfin, les améliorations de la technologie d'indexation de vidéo permettent une meilleure détection des vidéos présentes et une extraction plus poussée des métadonnées (comme les vignettes alternatives des vidéos basées sur du Flash).

 

Efforts continus

Les projets du plus populaire moteur de recherche pour mieux prendre en compte le Flash ne sont ni récents, ni terminés – loin de là.

Il y a deux ans, Google annonçait que presque tout le texte visible par l'internaute lorsqu'il interagit avec un fichier SWF pouvait être indexé par Google et s'afficher dans se pages de résultats. Google annonçait aussi que ses robots pouvaient découvrir les URL dans les fichiers SWF et suivre ces liens. Donc "si un contenu SWF contient des liens vers vos pages, Google est en mesure d'explorer et d'indexer ces pages", indiquait alors le blog du groupe dédié au référencement.

 

Une communauté d'utilisateurs qui reste critique

L'année dernière aussi, Google annonçait de nouveaux progrès, cette fois sur l'indexation des ressources externes sollicitées avec Flash. Ses robots pouvaient indexer et relier le contenu extérieur à une animation (texte, HTML, XML, un autre fichier SWF) chargé par un fichier SWF.

Cela permettait de faire apparaître dans les pages de résultats des contenus jusqu'à lors invisibles. Google précisait d'ailleurs qu'il était possible de refuser que les robots parcourent ces fichiers.

 

Marge de progression

 

De nombreux webmasters pointent du doigt les limites des efforts de Google en matière de référencement Flash. Aux côtés des critiques sur la technologie Flash elle-même, sa pertinence et son avenir, certains se demandent pourquoi les sites développés avec Flash obtiennent de si mauvais résultat en termes de référencement. D'autres ne comprennent pas les curieuses interprétation de Google quant à leur contenus Flash : le référencement disproportionné d'un mot non-mis en valeur, des programmes en ligne utilisant Flash mal référencés comme "vidéos", etc.

 

"Nous continuons à travailler sur notre capacité à référencer des contenus plus profondément enfouis, ainsi que sur d'autres améliorations de l'indexation des fichiers SWF exécutés par JavaScript", précise les auteurs du dernier billet. En conclusion, ils rappellent qu'une partie du travail doit aussi venir des webmasters qui doivent faire appel à certaines astuces pour mieux référencer leur site utilisant Flash.

Adobe / Indexation

Annonces Google