Microsoft attaque Salesforce pour violation de brevets

L'éditeur a déposé une plainte contre Salesforce devant un tribunal américain le 18 mai dernier. Microsoft lui reproche de violer 9 de ses brevets. Des titres de propriété qui portent principalement sur des procédés de gestion de mises à jour, d'interface utilisateurs (affichage d'une page Web, de ses menus, affichage de barre d'outils...), ou encore d'accès à une application à distance. Dans sa plainte, Microsoft précise avoir informé Salesforce il y a plus d'un an déjà de l'existence de ces violations, et demande le versement de dommages et intérêts.

Microsoft / Juridique