Bernard-Marie Chiquet

Chroniques de Bernard-Marie Chiquet

PDG / Gérant, institut iGi

Fondateur de l’institut iGi, crée en 2007, il est formateur et consultant en organisations, spécialisé sur l’évolution des modes de gouvernance. Coach en « Holacracy », et créateur du management constitutionnel*, il accompagne les entreprises à travers leur changement systémique. Plusieurs fois entrepreneur et dirigeant de grandes entreprises, il a été directeur exécutif de Capgemini, associé chez EY et président-fondateur d’Eurexpert. *Management constitutionnel : système managérial dans lequel ceux qui en ont le pouvoir, le plus souvent les dirigeants, adoptent une constitution pour l’organisation.

Dernières chroniques de Bernard-Marie Chiquet

  • Le leader évolutionnaire, nouveau visage du management constitutionnel

    Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
    L'holacratie ajoute la complexité nécessaire pour que l'entreprise puisse naviguer dans un monde de plus en plus complexe.

  • Social Selling : réinventons d'abord nos organisations

    Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
    Il y a quelques semaines les organisateurs du Social Selling Forum m'ont demandé, dans le cadre d'un échange sur l'avenir du social selling et de l'employee advocacy, de venir partager ma vision sur " les organisations de demain ". Un sujet d'autant plus clé pour une audience de patrons et de professionnels dont le credo est de s'appuyer sur les collaborateurs de l'entreprise pour faire rejaillir sur celle-ci le potentiel de création de valeurs de chacun d'entre eux.

  • Le digital n'est pas un plan B ! C'est le plan A

    Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
    Si le digital et la transformation digitale sont sur toutes les lèvres des patrons et dirigeants, la crise sanitaire et le confinement sont venus considérablement accélérer le mouvement.

  • Management constitutionnel : la clé pour aller vers le self-management

    Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
    Comment une entreprise, évoluant dans un environnement en accélération permanente, pourrait-elle espérer se développer sans une réelle capacité à s'adapter et à se transformer aussi vite que le changement lui-même ?

    • Responsabiliser crée des effets indésirables

      Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
      Un nombre croissant d’entreprises choisissent de rompre avec le modèle managérial conventionnel. Certaines font le choix d’une gouvernance constitutionnelle qui responsabilise et implique chacun. Une organisation réinventée où tous sont autonomes et incarnent la raison d’être de l’entreprise, portent des rôles explicites et les responsabilités qui en découlent.

      • Le manager en pleine crise d'identité

        Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
        Régulièrement invité à intervenir auprès d’étudiants, notamment d’écoles de management, je constate avec tristesse la désaffection grandissante de ceux-ci pour les métiers du management.

      • Un pouvoir constituant pour l’entreprise

        Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
        Le procès France Telecom qui se déroule actuellement à Paris vient mettre en lumière des pratiques managériales d’une violence rare. Mais qui peut affirmer qu’elles l’étonnent ? Bien plus que le procès d’un homme et de sa garde rapprochée, il s’agit d’une mise en accusation d’un modèle qui régit encore nombre d’entreprises.

      • Vers une nouvelle gouvernance : l’expérience du dirigeant

        Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
        Face à l’impasse du modèle hiérarchique, nombre de dirigeants s’interrogent. Comment réinventer la gouvernance de leur entreprise ? Comment répondre aux demandes de sens, d’autonomie et de responsabilité de leurs collaborateurs, tout en s’adaptant à un environnement complexe et mouvant ?

      • Les fonctions support ont toujours tort !

        Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
        Conséquence d’un modèle organisationnel pyramidal à bout de souffle, les entreprises d’aujourd’hui se trouvent trop souvent prises en otage des fonctions support : informatique, finance. Celles-ci en viennent à dicter leurs choix au lieu de se mettre au service des fonctions opérationnelles. Prisonnières de multiples goulots d’étranglement, les organisations se fourvoient : perte d’efficacité, absence d’innovation.

      • Self-management : les 4 pièges à éviter

        Chronique de Bernard-Marie Chiquet (institut iGi)
        Conscientes que leur modèle organisationnel a vécu et qu’il ne répond plus aux aspirations de leurs équipes, de nombreuses entreprises font le choix de se réinventer, et optent pour une organisation qui rompt avec le modèle hiérarchique et repositionne le collaborateur au centre de sa réflexion.

       
      • 1
      • 2