Cinq conseils pour réussir une campagne Adsense 2. Bien choisir ses mots-clés

En attendant le ciblage comportemental basé sur l'historique de navigation des internautes, que Google vient d'annoncer et qui sera progressivement proposé, deux systèmes de ciblage existent : par contenu et par emplacement.

  
   © Google

Par contenu, l'annonceur définit les mots-clés que l'algorithme Google utilisera pour choisir les sites où les annonces apparaîtront. Yohann Dupasquier conseille de limiter le nombre de mots-clés entre 5 et 15.

Mais attention, il est important de construire ses groupes de mots-clés par thématique. "AdSense ne fonctionne plus par similarité de mots-clés, mais par l'extraction de la thématique globale visée", indique Olivier Mosca.

Contrairement aux mots-clés pour des liens sponsorisés destinés à apparaître dans les pages de résultats des moteurs, il n'est pas utile de saisir toutes les déclinaisons d'un mot ou d'une expression, en particulier avec des fautes d'orthographe. L'annonceur n'a pas à se mettre à la place de l'internaute sur ce point.

Comme pour la "recherche", Google permet d'exclure certains mots-clés. Cette fonction se révèle très utile sur le réseau de contenu, afin d'éviter qu'une publicité ne soit associée à un contenu inapproprié. "Une compagnie aérienne par exemple a tout intérêt à exclure l'expression 'crash d'avion', pour ne pas apparaître à côté d'un article évoquant une catastrophe aérienne", conseille Yohann Dupasquier.

Google / Ciblage comportemental