L'offre de GoAdv sur LeGuide.com paraît mal engagée


Les actionnaires du comparateur de prix ont rejeté la résolution de GoAdv visant à débarquer Corinne Lejbowicz. L'offre de rachat semble désormais compromise.

Les résolutions de GoAdv visant à révoquer Corinne Lejbowicz au poste d'administrateur - et donc de président - de LeGuide.com ont été rejetées par les actionnaires du comparateur de prix, réunis en assemblée générale le 20 avril. Un verdict de mauvais augure pour l'offre de rachat de GoAdv sur LeGuide.com, dont les résultats seront publiés par Euronext le 24 avril. (Lire l'interview du PDG de GoAdv : 'Quoi qu'il arrive, nous obtiendrons le contrôle total de LeGuide.com', du 23/3/2009).

Déjà actionnaire principal du comparateur avec 11,8 % du capital et 10,8 % des droits de vote, la régie à la performance GoAdv proposait de racheter Leguide.com pour mieux le monétiser. (Lire La régie au clic GoAdv veut s'offrir Leguide.com, du 18/2/2009). Du 23 mars au 21 avril, elle offrait aux actionnaires de Leguide.com de racheter leurs titres, valorisant à 15,19 euros l'action du comparateur de prix, sous la forme de cash et d'échange d'actions entre les deux sociétés (voir le cours de bourse de LeGuide.com). Une offre amicale que le conseil d'administration de LeGuide.com avait pour sa part jugée hostile, ne percevant pas "les complémentarités entre les modèles économiques ni les synergies que le rapprochement entre les deux entreprises pourrait générer" (Lire Leguide.com juge hostile l'offre de Go Adv et la refuse, du 19/2/2009).

GoAdv, qui avait initialement annoncé vouloir maintenir Corinne Lejbowicz à la tête du comparateur, avait par la suite déposé trois résolutions destinées à modifier la composition de son conseil d'administration. La première entendait remplacer l'actuelle PDG par Salvatore Esposito, co-fondateur de GoAdv, la seconde à révoquer Joël Flichy, représentant de Galiléo Partners présent au capital de la société depuis ses débuts, et la dernière à nommer comme cinquième administrateur Isabelle Bordry, en tant qu'expert. L'objectif déclaré étant de placer des profils "plus entrepreneurs" à la tête de LeGuide.com.

Mais les actionnaires présents lors de l'assemblée générale ou ayant exprimé leurs votes, qui représentaient 70 % du capital de la société et 72 % des droits de vote, ont rejeté les résolutions proposées par GoAdv, "à une large majorité" selon Corinne Lejbowicz. Les votes doivent encore être recomptés, mais Luca Ascani le confirme déjà : "Nous n'avons sans doute pas réussi à imposer nos résolutions". Ce que la PDG du comparateur de prix interprète comme un très bon signe vis-à-vis de l'offre de rachat de la régie : "le fait que beaucoup d'actionnaires se soient exprimés est une forme de soutien et un indicateur très positif. Ils avaient déjà compris, lors des dernières semaines, que l'offre cash et actions de GoAdv n'était pas intéressante pour eux. Ils montrent maintenant qu'ils ont compris que l'offre n'était pas intéressante pour l'entreprise."

D'après la dirigeante, le comparateur a en effet largement de quoi poursuivre sa croissance tout seul. "Notre chiffre d'affaires du premier trimestre le confirme", ajoute-t-elle. Publié le 20 avril avec une semaine d'avance, il s'établit à 5,8 millions d'euros, en croissance de 51,5 % par rapport au premier trimestre 2008 (et de 22 % hors acquisition de Dooyoo en juin 2008). D'après ComScore, le groupe affiche une audience de 10,7 millions de visiteurs uniques en Europe, en hausse de 120 % sur un an (+ 40 % hors Dooyoo). GoAdv publiera ses comptes annuels 2008 le 23 avril.

Annonces Google