"En 2005, chacun avait dit une partie de la vérité"


En 2005, Daniel Cohn-Bendit et José Bové n'étaient pas d'accord sur le projet de Constitution européenne. Aujourd'hui, ils sont sur la même liste pour le scrutin du 7 juin. "Il y a eu une volonté de rassemblement" explique José Bové. "On a constitué un programme commun et sur 21 meetings nationaux, nous étions côte à côte dans les deux tiers". La tête de liste Sud-Ouest pour les européennes confirme même sa bonne entente avec "Dany le Rouge" : "On est parti du principe qu'en 2005 chacun avait dit une partie de la vérité".