Fins et esthétiques, laissez-vous séduire par les intra-auriculaires Bien comprendre les intra-auriculaires

les intra deviennent un accessoire de mode
Les intra deviennent un accessoire de mode © Elecom

Le principe est simple : ces casques pénètrent dans le conduit auditif et en condamne l'entrée, vous isolant du monde extérieur. La qualité de l'isolation dépend de l'embout : mousse ou silicone. Ainsi on n'entend plus que la musique, libérée des nuisances extérieures, ce qui procure un grand confort d'écoute. Autre avantage, les intra-auriculaires sont très discrets, ce qui participe à leur succès. 


Pour la petite histoire, ce type d'écouteur vient du monde de la scène. Les musiciens les utilisent depuis plusieurs années en concert comme "retour", c'est à dire pour s'entendre. Des constructeurs spécialisés, comme Shure, se sont aperçus que nombre d'entre eux les utilisaient également comme écouteurs pour baladeurs, et ont ainsi tenté de les commercialiser pour le grand public, avec succès.

 

les bien connus retour pour musiciens pro um2. ils excellent dans les graves,
Les bien connus retour pour musiciens pro UM2. Ils excellent dans les graves, mais il ne faut pas trop leur en demander dans les aigus. © Westone

 

Les intra-auriculaires et les problèmes d'audition

 On entend souvent dire que les intra-auriculaires sont moins nocifs pour les oreilles que les autres casques. Ce n'est vrai que dans la mesure où l'auditeur profite de l'isolation sonore pour mettre le volume si possible 2 fois moins fort que sur un casque classique. Autrement, c'est l'inverse qui se passe, les aigus pouvant se révéler particulièrement agressifs et nuisibles sur les tympans. Sachez d'ailleurs que les modèles "pro" sont particulièrement faibles au niveau des aigus pour préserver un peu les oreilles des musiciens.

Ne tentez pas d'enfoncer trop les écouteurs, il ne faut surtout pas les coller au tympan, mais les laisser plutôt dans le conduit auditif, ou même à son entrée.