José Bové "C'est parfois un devoir de désobéir à la loi"

"On ne peut pas être écologiste si on n'est pas en même temps altermondialiste" répond José Bové à ceux qui se demandent si ses convictions n'ont pas changé depuis qu'il s'est lancé en politique. "Je n'ai pas bougé d'un mètre" confirme-t-il. Sur la méthode utilisée par la passé et qui lui a valu quelques ennuis judiciaires, il réaffirme ses actions. "C'est un devoir de désobéir à la loi quand le citoyen n'a plus aucun autre moyen d'agir".