L'appropriation des succès

Les lauriers doivent être partagés. © rawpixel - 123RF
Le rôle de manager est parfois ingrat. Lorsque son équipe est peu performante ou réalise une maladresse, il est en première ligne et doit s'expliquer à l'échelon supérieur. Et si les choses vont pour le mieux, il y est forcément pour quelque chose. Mais il ne doit pas se mettre en avant pour autant. Les collaborateurs sont eux aussi des artisans de la réussite.
Et ils apprécient très mal qu'au moment des félicitations et des récompenses, le chef tire toute la couverture à lui. Par exemple, lors de la remise d'un prix professionnel, il est vital que le manager remercie voire associe son équipe. C'est une preuve de confiance qui va encourager tous les salariés à se surpasser.
Suggestions de contenus