38 % des cadres pensent changer d'entreprise rapidement

En 2008, 30 % des cadres ont connu une mobilité professionnelle, soit deux points de plus que l'année précédente, un niveau que l'Apec qualifie de "haut" dans sa dernière enquête sur la mobilité des cadres. C'est particulièrement la mobilité externe qui a fortement augmenté (+ 8 points). Au premier trimestre 2009, 38 % des cadres interrogés pensent changer d'entreprise dans un avenir proche. Ils gardent en outre une confiance élevée en leur avenir professionnel (pour 86 % d'entre eux). Ils sont 59 % à être satisfaits des perspectives d'évolution dans leur entreprise, ce qui est stable par rapport à 2008. La baisse de satisfaction concerne le climat général de l'entreprise et on observe aussi une hausse des préoccupations liées aux risques de chômage.

Les cadres qui souhaitent changer d'entreprise citent comme première motivation "l'élargissement des responsabilités", pour 65 % d'entre eux, un point devant "une meilleure rémunération". Ils sont 50 % à citer la volonté d'obtenir une "promotion hiérarchique" et à évoquer "le peu d'opportunités de mobilité dans leur entreprise actuelle". 47 % d'entre eux invoquent des "raisons personnelles" et 42 % le désir de "rompre avec la routine". La prévention du risque de licenciement fait un bond et est citée par 24 % des cadres interrogés. "Ils sont ainsi plus préoccupés par les risques de chômage, tout en étant confiants en leurs capacités à saisir les opportunités professionnelles et en gardant une vision dynamique du marché de l'emploi", analyse Gabriel Artero, président de l'Apec.

API / Apec

Annonces Google