Emploi cadre : peu d'amélioration avant 2013

2009 sera une annus horribilis pour l'emploi cadre. En effet, les cadres de moins de 40 ans sont les plus nombreux à pointer au chômage. À moyen terme, 2010 devrait être similaire à 2009 en matière de recrutements. Et aucun redémarrage économique n'est attendu avant 2013. Selon Eric Verhaeghe, le président de l'Agence pour l'emploi des cadres (Apec), les embauches devraient chuter non pas de 17 %, comme prévu en début d'année, mais d'environ 27 %, pour atteindre 145 000 emplois. Il s'agit de "la plus forte chute jamais enregistrée", note l'étude. "La faiblesse des investissements des entreprises explique en grande partie cette dégradation", analyse l'Apec.
Par ailleurs, le nombre d'offres d'emploi proposées aux cadres s'est effondré de 31 % au cours des premiers mois de l'année, comparé à la même période en 2008. La tendance est identique sur quasiment toutes les branches professionnelles. Seuls les recrutements dans les secteurs de la santé, du social et de la culture résistent avec une hausse de 8,1 %. Les jeunes diplômés sont moins bien lotis que leurs aînés. D'après les prévisions de l'agence, les recrutements des jeunes diplômés chuteraient de 45 % pour s'établir à 20 000 postes en 2009, contre 45 000 l'année dernière. En revanche, la tendance s'inverse pour les personnes ayant de dix à vingt ans d'expérience. Les cadres expérimentés n'étaient sollicité que par 20 % des entreprises il y un an, contre 48 % en 2009. "La période est difficile", a reconnu Eric Verhaeghe, tout en soulignant "qu'il subsistait des opportunités."

Recrutement / Apec

Annonces Google