Les livres de management incontournables de l'été

Les livres de management incontournables de l'été Entrepreneurs expatriés, énarques et managers désorganisés sont au programme de cette sélection estivale des meilleurs livres de management.

C'est l'été, le moment de prendre des vacances bien méritées… mais aussi de lire au calme. Si vous cherchez des idées d'ouvrages, le JDN vous en recommande trois, pour découvrir les coulisses de l'ENA, les entrepreneurs français basés à l'étranger et les vertus du manque de process.

Suivez les Phileas Fogg du digital

En 1872, Jules Verne a publié le "Tour du monde en 80 jours" dans lequel Phileas Fogg parcourait la planète en un temps record. En 2018, deux jeunes diplômés ont fait un autre pari : partir à la découverte de 80 start-up partout dans le monde. Leur point commun ? Etre dirigées par des Français. Il peut s'agir d'enfants d'immigrés de retour dans le pays d'origine de leurs parents, de grands voyageurs, de diplômés de grandes écoles ou encore d'autodidactes.

Pour leur parler, les auteurs ont parcouru tous les continents, de la Nouvelle-Zélande à l'Azerbaïdjan, en passant par l'Estonie. L'ouvrage, plaisant à lire, fourmille d'anecdotes et surtout permet de rencontrer des expatriés qui multiplient les initiatives. Au fil des pages, vous pourrez ainsi faire la connaissance de Christelle Ho, fondatrice de Topdoc, start-up hongkongaise spécialisée dans la medtech, de Thomas Allier, qui a lancé le comparateur de voyages Viajala en Colombie ou encore de Meysam Mashayekhi, qui a fait le pari de l'entrepreneuriat en Iran avec Fidilio, start-up de foodtech.

Le Tour du monde en 80 start-up, Tristan Petit et Cyriac Lefort, Edisens, 297 pages, 19,90 euros

L'ENA,  la meilleure école du réseautage

C'est bien connu, pour réussir sa carrière, il faut savoir réseauter et garder contact avec ses camarades d'études. Concept parfaitement compris par les énarques qui, promotion après promotion, s'entraident en dépit de divergences politiques. Le grand public connaît déjà la promotion 1980, la fameuse promotion Voltaire. S'y côtoyaient notamment François Hollande, Ségolène Royal, Michel Sapin, Jean-Pierre Jouyet ou encore Henri de Castries.

Mais il existe une autre promotion, plus récente, qui est un vrai cas d'école : la promotion Senghor de 2004. Outre Emmanuel Macron, elle comptait les députés Boris Vallaud et Julien Aubert mais aussi Mathias Vacherat, numéro deux de la SNCF, Sibyle Veil, directrice de Radio France, ou Gaspard Gantzer, qui a dirigé la communication de l'Elysée. Comment les liens entre les 154 élèves se sont-t-ils noués ? Quels sont les facteurs qui expliquent la réussite des Senghor ? C'est la question à laquelle répond le journaliste Mathieu Larnaudie, parti à la rencontre de ces énarques. Discussions politiques post 21 avril 2002, concours de karaoké, blagues potaches, histoires d'amour : vous comprendrez comment est né l'esprit de corps de cette promotion.

Les Jeunes Gens, Mathieu Larnaudie, Grasset 226 pages, 18 euros

Osez être désorganisé

"Rigueur", "Bonne organisation". Ces qualités sont souvent présentes sur de nombreuses offres d'emploi. Si elles permettent d'être performant sur du court-terme, elles peuvent porter atteinte au développement d'une entreprise sur la durée. Telle est l'idée défendue par Jean-Luc Pardessus, qui a dirigé plusieurs groupes (Bongrain, Campbell…) avant de travailler dans le conseil. Open Innovation, autonomie, méthode de recrutement, gestion des carrières, veille, brainstorming… Avec des exemples concrets qu'il a connus dans sa carrière, l'ancien manager explique comment un peu de désordre permet de casser les silos et de stimuler l'innovation. Il montre également pourquoi un attachement trop strict aux process peut mener les entreprises à la faillite. Un livre à mettre dans toutes les mains, surtout celles de certains managers un peu trop accros au KPI. Mais attention aux paradoxes. Pour chambouler avec talent une entreprise, il faut tout de même une certaine organisation et le respect de cinq grandes étapes.

Eloge du bordel organisé en entreprise, Jean-Luc Pardessus, Dunod, 182 pages, 17,90 euros

Et aussi

Annonces Google