Windows 8.2, Windows 9 ou Windows Threshold : ce que l'on sait

Windows 8.2, Windows 9 ou Windows Threshold : ce que l'on sait Nouvelles fonctionnalités, terminaux impactés, feuille de route... Des sources crédibles commencent à éclaircir l'avenir de Windows, baptisé Windows Threshold.

Après "Windows Blue", nom de code qui a donné naissance à Windows 8.1, ce sera "Windows Threshold" : la spécialiste Mary Jo Foley, toujours bien informée sur les projets et les arcanes de Microsoft, l'affirme. Date de sortie visée de cette mise à jour majeure de Windows : printemps 2015. Objectif confirmé : faire converger plusieurs versions de Windows, qui devront partager le même cœur, la même base.

"Un noyau, plusieurs produits", et tous répondant au nom de "Windows", résume Mary Jo Foley qui rappelle qu'aujourd'hui, le noyau Windows NT est maintenant au cœur de Windows Phone 8, Windows 8, Windows RT et de l'OS de la console Xbox One. Or, si toutes ces plateformes partagent quelques API et outils pour développeur,  l'idée est de poursuivre cette convergence. Un projet auquel Microsoft donne donc aujourd'hui ce nom de code "Threshold" (en référence à l'univers astronomique d'un célèbre jeu de Microsoft).

Pas de Windows 8.2, mais un Windows 8.1 Update 1

La feuille de route commence à s'éclaircir. La fin de la vague de mises à jour "Blue" a impacté les Windows Phone au printemps 2014. Un effort concomitant a aussi été fait côté Windows, avec la mise à jour complémentaire et gratuite, appelée "Windows 8.1 Update 1". 

Il s'agit de Windows 8.1 Update 1, et non Windows 8.2 (car il a fallu trois fois moins de temps à Microsoft pour passer de Windows 8.1 à Windows 8.1 Update 1, que de Windows 8 à Windows 8.1 !). Cette mise à jour, Windows 8.1 Update 1 est donc parue le 8 avril 2014 et a coïncidé avec la sortie de Windows Phone 8.1.

 Découvrir en images les nouveautés de Windows 8.1 Update 1 dans notre dossier 

"Smartphones, tablettes, phablettes, PC, et consoles partageront le même Windows"

"Un noyau, plusieurs produits" : Windows Threshold, ou Windows 9, dès avril 2015

Ensuite, viendra la vague de mises à jour Windows Threshold, qui va "élargir l'empreinte commune du cœur Windows partagé par les téléphones, les tablettes, les PCs, les consoles, etc", selon la même Mary Jo Foley. 

Threshold devrait donc mettre à jour les OS de trois plateformes : Xbox One, Windows et Windows Phone.

Plus précisément : toutes les versions de Windows devraient partager beaucoup plus de composants en termes d'"architectures fondamentales", c'est-à-dire, "le système de fichiers, de pilotes, de gestion de la mémoire, mais aussi la plateforme d'applications, l'App Store et les services". En revanche, l'interface et l'expérience utilisateur resteront différentes. D'où, quand même, encore des "SKU" (soit des versions ou des identités commerciales) différentes de Windows.

Et, à en croire un autre spécialiste de Microsoft toujours bien informé sur les projets de Redmond, Paul Thurrott, Windows Threshold serait tout simplement Windows 9. C'est du moins ainsi qu'actuellement les employés de Microsoft le voient. Un nom qui lui permettrait de s'éloigner de Windows 8, qui peine toujours à s'imposer.

windows 9 à la build 2014
Comme, Windows 8.1 Update 1 a été présenté lors de la Build d'avril 2014, Windows 9 pourrait être présenté à la Build 2015...  © Microsoft - capture buildwindows.com

Microsoft viserait le mois d'avril 2015 pour sortir Windows 9 Threshold. Trois étapes doivent précéder la version finale, mais Paul Thurrott ne détaille ni leur nom (Preview, Release Candidate ?) ni leur disponibilité auprès du grand public. 

Questions en suspens

Reste à savoir ce que proposera Microsoft en termes de comptabilité des applications. A priori, côté développeurs, le but serait que les éditeurs puissent travailler sur une base d'application prévue pour le Windows Store, dans le style Modern UI, et ensuite cibler facilement un ou plusieurs terminaux. Microsoft a déjà commencé à aller dans cette direction. 

Quant à la question de la pérennité de l'environnement Desktop classique, associé à Windows jusqu'à Windows 8.1 et permettant d'exécuter des applications traditionnelles, les sources de Mary Jo Foley lui ont fait comprendre qu'il ne sera pas abandonné. Du moins pas tout de suite. Notamment pour motiver des migrations depuis XP et Windows 7.

Enfin, à l'heure où l'avenir du terme RT semble avoir du plomb dans l'aile (le terme n'a d'ailleurs jamais été cité lors des keynotes de la dernière Build), comment Microsoft va distinguer les versions de Windows incluant le Bureau classique et pouvant exécuter les applications traditionnelles, des autres ? Pour Mary Jo Foley, c'est justement "la question de branding à un million de dollars".

Vers trois versions de Windows

Mary Jo Foley a ensuite pu sonder ses sources pour préciser les différentes versions (ou SKU) de Windows Threeshold. Selon elle, il y en aurait trois. Pour simplifier à outrance, une viserait les tablettes et smartphones, l'autre les PC, et la dernière les entreprises. Mais il y a des nuances importantes à ajouter.

 D'abord, il y aurait la version moderne, dans la veine que Metro, qui serait le fruit de la convergence annoncée entre Windows Phone et Windows RT. Cette version serait donc logiquement embarquée sur les Windows Phone, les tablettes, les imminentes phablettes et les terminaux ARM, et même sur quelques PCs s'inscrivant dans la lignée des Chromebooks. Cette version privilégierait les apps Windows Runtime ou WinRT, du nom de l'API proposée par Microsoft pour le développement d'application sur Windows 8 et Windows RT.  Même s'il s'agit là de la version ressemblant au Windows RT d'aujourd'hui, il n'est pas exclu, selon Mary Jo Foley, que cette version finisse par tourner à la fois sous processeur ARM et Intel, et que certains terminaux l'embarquant proposent aussi le Bureau classique. Cette version qui devrait être fournie gratuitement aux constructeurs OEM (dixit The Verge) s'adresserait d'abord au grand public et serait régulièrement mise à jour via le Windows Store.

La version entreprise de Windows 8.2 pourrait avoir un cycle de mises à jour différent

 Ensuite, en complément, il y aurait une version un peu plus classique, visant en priorité le marché PC, incluant le Bureau traditionnel et pensée pour le duo clavier/souris. Cette version serait également mise à jour souvent via Windows Store. On imagine qu'une telle version accepterait donc volontiers les apps Win32, les apps desktop native qu'un Windows 7 peut exécuter.

 Enfin, Windows se déclinerait aussi avec une version entreprise traditionnelle, supportant la gestion de parc et les apps Win32 sur l'interface Bureau classique. Elle viserait les PC mais aussi les tablettes, mais pourraient aussi faire tourner des apps Metro du Windows Store (voir peut-être comment avec l'hypothèse ci-dessous). Selon les sources de Mary Jo Foley, cette licence pourrait finir par n'être accessible qu'aux entreprises ayant souscrit au programme de licences en volume de Microsoft

Elle pourrait aussi bien être une version qui ne s'actualise pas souvent via le Windows Store, et ses mises à jour pourraient requérir le feu vert de la DSI. La récente déclaration de Terry Myerson, en charge des OS Microsoft, laissant penser que les entreprises pourraient bientôt avoir un Windows aux cycles de mise à jour différents des Windows grand public, va clairement bien dans ce sens (lire l'article : Windows, vers une date de sortie différente pour les entreprises).

Le retour du "vrai" Menu Démarrer

De son côté, Paul Thurrott parle de la prochaine version de Windows comme pouvant exécuter des apps Metro dans des fenêtres de l'environnement Bureau classique. En recoupant avec ce que Mary Jo Foley annonce, cela pourrait donc être le moyen pour la version Enterprise de faire tourner des apps Metro dans des fenêtres sur le Bureau. Plus généralement, Microsoft travaillerait considérablement sur l'amélioration de l'interface Metro (Metro 2 ?) dans le cadre de son projet Threshold.

Paul Thurrott annonce également qu'après avoir réintroduit le bouton Démarrer, Microsoft va aussi réintégrer le menu Démarrer en option, sans doute sur les versions de Windows supportant le Bureau classique. Une capture d'écran officielle prouvant que Microsoft va bien dans ce sens a été dévoilée lors de la Build 2014. Reste à savoir si ce nouveau menu Démarrer sera présent dans Windows 9... ou dans une mise à jour précédente. Pourquoi pas Windows 8.1 Update 2 ?

Annonces Google