Colonisation agricole : l'état des lieux L'Asie du Sud-est appréciée pour ses terres fertiles

l'asie du sud-est est la destination privilégiée de la chine et de pays
L'Asie du Sud-est est la destination privilégiée de la Chine et de pays pétroliers. © JDN

L'Asie du Sud-est est particulièrement recherchée pour la riziculture et la pousse du bois. Les pays voisins, notamment l'Inde et la Chine, y possèderaient selon les ONG respectivement 358 000 et 300 000 hectares, des chiffres largement sous-estimés selon plusieurs analystes.

Au Laos, l'opérateur chinois de télécommunications ZTE a obtenu la concession de 100 000 hectares pour la production de manioc (destiné à l'éthanol) en partenariat avec une entreprise nationale.

Les pays du Golfe s'intéressent également de très près à ce continent. En Indonésie, le groupe saoudien Ben Laden s'apprête à exploiter 500 000 hectares dans le sud de la Papouasie et 80 000 autres dans le sud-ouest. Au total, le groupe prévoit s'investir 2,8 milliards d'euros dans le pays, notamment en y construisant des infrastructures qui font cruellement défaut.

Enfin, en mai 2008, le ministre du commerce du Bahrein s'est rendu en visite prospective aux Philippines et au Laos pour obtenir l'accès à "des grandes surfaces de terres" et y cultiver du riz basmati, selon l'ONG Grain.

Surfaces agricoles achetées ou louées en Asie du Sud-est : le détail
Pays acquéreurSurface (hectares)Pays cible
Source : FAO, GRAIN, Reuters, GTZ, farmlandgrab.org, JDN
Arabie Saoudite (Groupe Ben Laden)580 000Indonésie
Chine (Etat, ZTE)443 000Australie, Cambodge, Laos
Inde408 000Indonésie, Malaisie, Laos
Vietnam (Vietnam Rubber Group)200 000Cambodge, Laos
Qatar100 000Philippines, Cambodge
Corée du Sud25 000Indonésie
Bahreïn10 000Philippines

Asie / Chine