Ces bombes à retardements qui menacent l'économie mondiale Les entreprises foncent vers un mur de dettes

Dans un environnement où les conditions d'accès au financement se sont considérablement tendues, l'endettement des entreprises menace leur avenir.

D'après Standard & Poors, en Europe, le montant des dettes arrivant à échéance dans les trois prochaines années s'élève à 1 600 milliards d'euros, dont près de la moitié dès 2009.

Ce montant massif est d'autant plus inquiétant pour les entreprises européennes qu'il est aujourd'hui particulièrement difficile de se refinancer. Devant les difficultés rencontrées par les entreprises, les banques sont de plus en plus réticentes à leur prêter de l'argent. Le coût des emprunts a grimpé de plus de 2,25% depuis août 2007.

Le secteur bancaire concentre plus de 70% de cette dette. Mais ce sont les autres entreprises qui courent le plus grand risque, car elles ne bénéficient pas des garanties que les Etats ont apportées aux établissements financiers. D'ici fin 2009, ces entreprises non financières européennes doivent rembourser 243 milliards d'euros, selon Standard & Poor's.

Pour ces sociétés, le coût du refinancement pourra se révéler extrêmement coûteux. Une menace qui concerne au premier chef la France : les entreprises tricolores concentrent un quart de la dette des sociétés non financières à rembourser avant fin 2011.

 

Autour du même sujet