Cinq start-up françaises qui vont révolutionner leur secteur Qobuz fait passer la musique en ligne sous le signe de la qualité

"Depuis 15 ans, la qualité de son dans la musique s'est complètement dégradée", déplore Yves Riesel, le fondateur de la start-up française Qobuz. En passant du CD à la musique dématérialisée en MP3, les mélomanes ont perdu non seulement le son audio du support physique mais également toute l'information sur les albums contenus dans les pochettes.

qobuz propose des albums au format 24 bits, avec une qualité supérieure à celle
Qobuz propose des albums au format 24 bits, avec une qualité supérieure à celle d'un CD. © Capture d'écran du site Qobuz

Une hérésie, selon Yves Riesel, qui a donc lancé en 2007 sa plateforme de musique en qualité CD. Depuis quelques mois, les albums sont même disponibles en téléchargement en version "Studio Masters", un format 24 bits sorti tout droit des studios d'enregistrement, avant le mastering CD. La révolution de la musique en ligne passe aussi par les l'arrivée de nouvelles technologies. Grâce au cloud, "la frontière entre streaming et téléchargement est en train de s'effacer", note l'entrepreneur. "Si vous êtes abonné à notre offre de streaming, vous pouvez y retrouver les morceaux que vous avez achetés en téléchargement". Cela permet notamment d'avoir accès via cet abonnement à des artistes qui refusent de figurer sur les plateformes de streaming classiques, comme Deezer ou Spotify.

Qobuz revendique déjà 180 000 clients dont 30 000 à l'étranger en Europe

La 4G est aussi en train de donner un sérieux coup de fouet à Qobuz : "Avec le haut débit, vous avez accès à des fichiers de qualité audio partout et de manière fluide". Qobuz revendique déjà 180 000 clients dont 30 000 à l'étranger en Europe, et 15 000 abonnés à son offre de streaming. Autre révolution avancée : celle des recommandations. "Tous les services de musique se basent aujourd'hui sur le même catalogue et les mêmes algorithmes pour vous suggérer des nouveaux morceaux. Nous avons au contraire développé un système d'indexation unique, et une équipe d'experts font le tri pour vous recommander la musique qui vous correspond le mieux", explique Yves Riesel. Bref, le modèle Qobuz entend bien tailler des croupières aux offres de musique low cost et revaloriser un marché de la musique online qui pèse aujourd'hui 4,2 milliards d'euros selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI).

Eco réelle analyse