Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

Journal du Net > Management >  Dossier : Le business des autoroutes - Le réseau autoroutier en chiffres
ECONOMIE
 
29/06/2005

Le business des autoroutes
Le réseau autoroutier en chiffres

Un kilomètre d'autoroute coûte en moyenne 6 millions d'euros à construire et 13.500 euros à entretenir. Les chiffres de l'autoroute, ses coûts et ses financements.
  Envoyer Imprimer  


Le réseau en chiffres
Les acteurs
Les stations-service
Diaporama

En France, on compte environ 8.000 kilomètres d'autoroute, soit plus du tiers du réseau européen* qui totalise 23.500 kilomètres. Deuxième du réseau en Europe, l'Italie ne possède que 5.600 kilomètres d'autoroute, puis l'Espagne 2.600 kilomètres et l'Autriche 2.000. Bref, l'autoroute est dans l'Hexagone une véritable industrie, où se multiplient les services et systèmes d'information pour notre sécurité.

De 1991 à 2001, la circulation sur les autoroutes à péage a crû de 50 %. Mais, malgré la taille de son réseau autoroutier, la France est encore loin des densités mesurées chez ses voisins. Pour 1.000 km² de territoire, la France compte 21 km d'autoroutes, contre 32 en Allemagne ou 57 en Belgique.

Le réseau autoroutier français en chiffres
(source : Asfa 2004)
Réseau en service (km)
7.973
Mise en service en 2004 (km)
76
Prévisions de mise en service pour 2005 (km)
259
Autoroutes en projet (km)
110
Nombre d'échangeurs
751
Nombre de barrières pleine voie
116
Nombre d'aires de repos
587
Nombre d'aires de services
358
Nombre de restaurants
236
Nombre d'hôtels
25
Selon l'Asfa, Association des sociétés françaises d'autoroutes et d'ouvrages à péage, 76 km on été mis en service en 2004 et 259 devraient l'être cette année, sans compter les 110 km d'autoroute en projet. Suivant les régions et les spécificités du terrain, les acteurs du marché gèrent des portions plus ou moins grandes. Ainsi le plus gros concessionnaire français, les Autoroutes du Sud de la France (ASF), gère-t-il 2.484,3 km, tandis que la plus petite, la Société marseillaise du tunnel Prado Carénage (SMTPC), est responsable de 2,5 km de tunnel.

1,59
milliards d'euros
Le dynamisme du secteur se mesure aux investissements qui ont atteint 1,59 milliards d'euros en 2004, soit plus du quart du chiffre d'affaires (6,10 milliards d'euros). Sur cet investissement, 940 millions d'euros sont consacrés à la construction de nouvelles autoroutes. "Le coût moyen à la construction d'un kilomètre d'autoroute est de six millions d'euros, à multiplier par deux ou trois en montagne, intervient Jean Mesqui, délégué général de l'Afsa. L'A86 par exemple, en zone urbaine et hors tunnel, a coûté 80 millions d'euros du kilomètre." Cette autoroute permet de faire le tour complet de Paris à environ une dizaine de kilomètres de la capitale.

Evolution des investissements
(en milliard d'euros - source : ASFA 2004)
     Autoroutes en service    Nouvelles autoroutes
2001 
  0,72
  1,01
2002 
  0,68
  0,77
2003 
  0,88
  0,58
2004 
  0,65
  0,94
D'après le délégué général de l'Asfa, "le financement de la construction des autoroutes à péage se fait par des emprunts remboursés par les recettes de péage à hauteur de 40 %". En 2004, le seul remboursement s'élevait à plus de 2 milliards d'euros pour le réseau français. "Les premiers résultats d'une telle entreprise ne surviennent que rarement avant une dizaine d'années d'exploitation et le risque trafic est très important", note-t-il. Sur ce marché, tout, ou presque, est financé par le péage. "Dans le détail, le coût moyen du kilomètre que paie le conducteur d'un véhicule léger est de 6,5 centimes d'euros, contre 18 centimes pour un poids lourd", ajoute Jean Mesqui. Cette vaste tirelire représente 97 % du chiffre d'affaires en France. En moyenne, pour dix euros de péage, le résultat représente 1,18 euros, les services 1,84 euros, les impôts et taxes 3,46 euros, la construction et la modernisation des réseaux 3,52 euros.

100

euros par personnes

Certaines autoroutes sont au contraire financées indirectement par les impôts, et donc gratuites pour les étrangers de passage. C'est le cas dans des pays d'Europe du Nord et de l'Est comme la Grande-Bretagne, l'Allemagne ou l'Autriche. Si les péages ne finançaient pas le fonctionnement des autoroutes, il en coûterait 100 euros par citoyen français de plus de 18 ans ou 450 euros supplémentaires pour chaque foyer fiscal, utilisateur ou non de l'autoroute. En France, en 2003, 20 % du réseau autoroutier étaient financés par les véhicules étrangers.

Cependant la situation tend à changer car beaucoup de pays veulent taxer les poids lourds, et peut-être dans une dizaine d'année les véhicules légers. Sans compter que, depuis 2000, le marché s'est ouvert à l'international, exportant les pratiques. "L'A65 prévue entre Pau et Langon intéresse les acteurs espagnols par sa proximité géographique. Quant au tunnel de fret entre Perpignan et Figueras, il a été réalisé par un joint venture franco-espagnol. Et ASF, pour sa part, a décroché un contrat d'exploitation en Jamaïque", relève Jean Mesqui

L'information et la surveillance du réseau autoroutier (source : Asfa 2004)
Nombre de stations de comptage
1.500
Nombre de caméras vidéo
1.700
Nombre de stations météos
460
Centres de gestion et d'information trafic
71
Longueur de fibre optique (en km)
7.800
Le réseau fournissant les temps de parcours (en km)
2.000

Autre volet, celui de l'entretien des autoroutes. Selon l'Asfa, il a nécessité 650 millions d'euros en 2004. "Entretien et exploitation reviennent à environ 13.500 euros du kilomètre par an", précise Jean Maequi de l'Asfa. La viabilité du réseau emploie 28,4 % de l'effectif total (environ 18.130 salariés). La chaussée d'autoroute est refaite en moyenne tous les dix ans. Pour la sécurité, près de 600 aires de repos s'échelonnent tous les 13 km en moyenne et les bornes d'appel tous les deux kilomètres.

1.700
caméras



La sécurité passe par un réseau de communication et de surveillance très dense : 1.500 stations de comptage, 1.700 caméras vidéo, 460 stations météos... Une information relayée par la radio Autoroute FM (107.7). "La France est la seule à disposer d'une radio autoroutière dédiée. Elle possède aussi le plus de panneaux à messages variables (Ndlr : 1.025 en tout)", conclut Jean Mesqui.

* 121 organismes gèrent 23.500 kilomètres de réseau autoroutier répartis dans 16 pays européens et financés par le péage.


Un témoignage, une question, un commentaire sur ce dossier ?
Réagissez



JDN Management Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Selon vous, la facilitation de l'accès à la demande publique est...

Tous les sondages