3 à 5 000 emplois créés par les pure players de l'Open Source en 3 ans

Selon une étude, la croissance du secteur de l'Open Source va créer un appel d'air favorable à l'emploi. Ce sont majoritairement des emplois de développeurs qui seront créés, mais pas seulement.

Les sociétés spécialisées dans l'Open Source vont embaucher de plus en plus en France. 1 000 emplois ont été créés grâce à elles en 2011, 1250 le seront au minimum en 2012 et au moins 1 480 devraient l'être en 2013. C'est du moins les calculs réalisés dans une étude menée à l'initiative de Ploss (réseau francilien des entreprises du Libre), en partenariat avec le CNLL (Conseil national du Logiciel Libre) et l'Aful (Association Francophone des Utilisateurs du Libre). Cette enquête conclut que "3 à 5 000 emplois seront créés en 3 ans par les pure players du libre".

Quatre emplois sur dix seront créés dans une structure de moins de 50 salariés. En 2013, six entreprises sur dix prévoient de recruter entre 1 à 9 personnes. Un autre quart de ces entreprises vont en recruter plus de 10. Seules 15% indiquent ne pas vouloir embaucher l'année prochaine.

Bonnes perspectives de croissance

L'étude explique ces recrutements par les bonnes perspectives de croissance de ces entreprises spécialisées : le quart d'entre elles devraient connaître une croissance de plus de 10% cette année. Un autre tiers d'entre elles devraient connaître une croissance située entre 5 et 9%.

Ce sont majoritairement des emplois de développeurs qui seront créés (55%) grâce à cette croissance, estime l'étude, qui pense que les développeurs expérimentés (31% des emplois créés) seront à peine plus recherchés que les développeurs débutants (24%). Les consultants (12% des emplois créés) et administrateurs système (10%) seront également des profils recherchés chez les entreprises du secteur, devant les chefs de projets (9%) ou les ingénieurs système et réseau.

Quant aux qualifications et formations nécessaires, l'enquête estime qu'un peu plus de la moitié des postes seront pourvus par des jeunes diplômés (32%), des anciens stagiaires (13%) ou des alternants (8%). Ce qui laissent 47% des postes aux confirmés.

Motivation et savoir-faire priment sur le diplôme

L'étude révèle également le niveau de formation des employés des entreprises spécialisées dans l'Open Source : six employés sur dix ont un niveau bac+4, ou plus. 35% ont décroché un bac +2 ou +3. "Mais ce n'est pas la uniquement la formation qui fait sens : c'est la motivation et le savoir-faire qui priment, tout comme l'implication dans le mouvement Open Source", souligne l'étude, pour qui "le libre est une des meilleures écoles de formation sur les métiers du logiciel et du web".

A noter enfin que les deux tiers des recrutements du Libre se réalisent via son "écosystème", c'est-à-dire les communautés technologiques gravitant autour d'une solution (Drupal, Python, Eclipse, Apache, Linux...), les pôles de compétitivité, clusters et associations (Systématic, Afup...) ou les événements dédié à l'Open Source, comme l'Open World Forum, qui se termine ce 13 octobre.

Recrutement / Recrutement informatique