Google Android : 900 000 activations par jour

Le patron de la division Android de Google dément toute rumeur de départ. Il confirme le haut niveau d'activation des terminaux Android. L'information intervient alors qu'Intel se plaint de l'OS.

Le senior vice-président en charge des développements mobiles et tout particulièrement d'Android au sein de Google ne quittera pas son poste. En tout cas pas dans l'immédiat. Via son compte Twitter, Andy Rubin a en effet tenu à faire taire les bruits qui circulaient sur la toile quant à son éventuel départ pour prendre la tête de la start-up CloudCare.

Dans ce tweet, le patron de Google Android en profite pour livrer ses derniers chiffres au sujet du nombre d'activations de terminaux Google dans le monde (smartphones et tablettes). Elles atteindraient pour la première fois les 900 000 par jour, contre encore 850 000 en février dernier. Cette information intervient au moment où Apple tient son évènement WWDC2012. Un bon moyen de mettre la pression sur la firme à la pomme qui devrait également logiquement fournir à son tour des chiffres sur le taux d'activation de ses terminaux.

Tout irait bien dans le meilleur des mondes pour Google si Intel n'avait pas décidé de gâcher quelque peu la fête. Le fondeur n'a en effet pas hésité à pointer du doigt les lacunes d'Android en termes de gestion des processeurs à multicœurs. "La façon dont Android est aujourd'hui implémentée ne rend pas efficace l'utilisation du multicœur comme elle devrait l'être. Une partie de ce travail pourrait être réalisé par les fournisseurs qui conçoivent des puces System On a Chip, mais ils ne prennent pas la peine de le faire", a fustigé Mike Bell, General Manager de la division Mobile et Communications d'Intel.

Une pique qui n'empêche pourtant pas Intel de fonder beaucoup d'espoir dans les terminaux sous Google Android dont il vient tout juste de débuter la commercialisation, notamment en France avec Orange.

Intel / Google