HTC évite un procès contre Microsoft en versant des royalties

Déjà embourbé dans une affaire de violation de brevets face à Apple, HTC n'a pas souhaité prendre le risque d'en découdre également avec Microsoft. Le constructeur de smartphones coréen vient en effet de céder à la pression du géant américain du logiciel qui l'accusait à son tour de violer plusieurs de ses brevets relatifs à ses terminaux Android dont ses modèles Desire, Hero et Nexus One. L'addition payée par HTC pourrait bien être salée, avec des royalties comprises entre 20 et 40 dollars par téléphone, selon le cabinet Enderle Group. Microsoft envisage par ailleurs des actions similaires envers d'autres fabricants de smartphones.

Microsoft / Plates formes